Optimisé pour
Espace de téléchargement





Charles-Maurice de TALLEYRAND-PERIGORD
Gravure au pointillé par VERITE - 1789




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










VALENCAY





Vous trouverez ici quelques vues du château de Valençay accompagnées d'une brève notice





Vue aérienne du château de Valençay.
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





Le château de Valençay. Côté est.
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





Valençay, chef-lieu de canton de l'Indre, 3122 habitants, est une charmante petite ville blottie autour de son château, située à 42 kms au nord de sa préfecture Châteauroux et à 55 kms au sud de Blois.

En arrivant de Blois par la belle forêt de Gâtine, une route rectiligne mène à l'une des 2 cours du château dite " cour des Ronds ".






Cour des Ronds face à la route de Blois
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





Venant de Châteauroux, après avoir traversé les tristes plaines du Berry, on débouche soudain sur le haut d'un promontoire au bas duquel coule, tranquille, la rivière le Nahon puis remontant en haut d'une colline se dresse le château.






Tour du château, côté Est vue de la rue du Tournebride
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





Au XIII ème siècle, existait un château féodal.

Les Chalons-Tonnerre, à la suite d'un mariage, en devinrent les propriétaires.

En 1451, Robert II d'Estampes achète le château. La famille d'Estampes en sera propriétaire pendant près de trois siècles. Durant cette période, le château se transformera profondément.






Château de Valençay côté Cour d'honneur.
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.






En 1509, ce sont Louis et son fils Jacques d'Estampes qui firent raser l'ancien manoir féodal et qui construisirent, à partir de 1520/1530, le château actuel de style Renaissance sur les plans d'un architecte inconnu. L'attribution à Philibert Delorme est erronée.

Dominique d'Estampes, au début du XVII ème siècle, fait construire face au parc l'aile ouest et côté Valençay, l'aile est. Un mur à arcades, fermant la cour d'honneur, relie les deux ailes.

Mademoiselle de Montpensier, dite la Grande Mademoiselle, en 1653, viendra à Valençay. Elle note, dans ses Mémoires, que Valençay est une " demeure enchantée ".






Pavillon de chasse LA GARENNE, construit par TALLEYRAND de 1805 à 1807, sous l'autorité de son architecte RENARD.
Les Princes d'Espagne y ont séjourné, pour la chasse, pendant leur captivité.
Par la suite, la Duchesse de DINO en a fait son lieu de festivités et de loisirs.
©Pierre COMBALUZIER. Avec l'aimable autorisation de Monsieur Jean LE METAYER. Reproduction interdite.





A la fin du XVII ème siècle, la famille d'Estampes perd de son lustre. Les ennuis financiers s'aggravent et contraignent la veuve d'Henri Hubert d'Estampes à vendre le domaine, en 1719, au banquier agioteur John Law. Cette vente sera annulée suite à sa banqueroute.

Finalement, après un passage dans la famille Chaumont de La Millière, c'est le fermier général Charles Legendre de Villemorien qui se porte acquéreur du domaine en 1766. Aussitôt, avec le concours de l'architecte Joseph-Abel Couture, il fit effectuer d'importantes transformations : suppression de l'aile Est, du mur à arcades et des modifications dans l'aile Ouest avec en particulier l'édification de la Tour Neuve.






Côté Ouest du château
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





Son fils, le comte Legendre de Luçay paracheva son œuvre et céda le château à Talleyrand en mai 1803.






Tour neuve du château de Valençay dominant la vallée du Nahon.
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





" Monsieur de Talleyrand, je veux que vous achetiez une belle terre, que vous y receviez les gens du Corps Diplomatique, les étrangers marquants, qu'on ait envie d'aller chez vous, et que d'y être invité soit une récompense pour les ambassadeurs des souverains dont je serai content... " ainsi s'exprime le Premier Consul qui contribuera pour une très large part à l'acquisition du château.






Cour carrée ou cour de l'Orangerie, dite du jardin français, face au donjon, entrée principale
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.










Valençay sous la neige
©avec l'aimable autorisation de M. Serge Gatinel. Reproduction interdite.










Le donjon, entrée principale, vue des douves
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





En mai 1808, les Princes d'Espagne, capturés à Bayonne, sont placés en résidence surveillée au château de Valençay. Ils y resteront jusqu'en mars 1814 après la signature du traité de Valençay le 11 décembre 1813 qui rend le trône d'Espagne au prince Ferdinand, en dépit des réserves exprimées par les Cortès.






Blason de la famille Talleyrand-Périgord sur le donjon
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





Ce n'est qu'en 1816, après huit années d'absence, que Talleyrand revient à Valençay. Presque chaque année le verra faire un séjour, accompagné par sa nièce la duchesse de Dino. Le 17 mai 1838, le prince de Talleyrand meurt à Paris et le 5 septembre, l'inhumation a lieu dans une chapelle à proximité du château après un dernier hommage de la population réunie auprès du cortège funèbre.






Place Talleyrand. Buste en pierre d'après l'œuvre originale de Louis Desprez (1799-1870 ou 1872), conservée au musée de Versailles.
Une précédente copie, érigée en 1938 pour la 1ère fois, fut détruite par un attentat en février 1945
©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





©Collection Philippe Maillard. Reproduction interdite.





C'est son petit neveu, Napoléon-Louis de Talleyrand-Périgord, duc de Valençay, qui reçoit le domaine. A la mort de ce dernier, en 1898, son petit-fils, Boson, lui succède et meurt en 1952. Son légataire universel, M. Jean Morel, dernier propriétaire individuel, vend le château à une Association Départementale le 15 Décembre 1979.

Epargné par la seconde guerre mondiale, malgré des destructions dans le village le 16 août 1944, le château de Valençay a su conserver, à travers les vicissitudes du temps, une bonne partie du mobilier et des objets dont aimait s'entourer le Prince.






Carte postale ancienne : chambre à coucher du prince
Collection Philippe Maillard. Reproduction interdite.



Carte postale : chambre à coucher du prince
Collection Philippe Maillard. Reproduction interdite.



Carte postale ancienne : chambre à coucher du prince
Collection Philippe Maillard. Reproduction interdite.



Photo du château du début du XXème siècle
Reproduction interdite.



Carte postale ancienne
Reproduction interdite.



Photo SNCF du château de Valençay
Collection Philippe Maillard. Reproduction interdite.



Gravure du château de Valençay
Collection Philippe Maillard. Reproduction interdite.



Eglise de Valençay qui fut rénovée grâce au prince. Date de la CP circa 1932.
Collection Philippe Maillard. Reproduction interdite.





Remerciements à Messieurs André BEAU et Philippe Maillard pour leurs précieux conseils.










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement