Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










L. S.

DE TALLEYRAND

A MUSTAPHA ARNAOUT,

ENVOYE DU BEY DE TUNIS

EN FRANCE,

LE 22 PLUVIOSE AN XI

[11 FEVRIER 1803]



Paris, le 22 pluviôse an XI [11 février 1803]

Monsieur l’Envoyé,

« La mission qui vous a été confiée par le Bey, votre maître, ne pouvait qu’être agréable au gouvernement français. En ordonnant qu’on vous fît à Toulon et à Paris l’accueil que vous avez reçu, il a voulu donner au prince que vous représentez un gage de ses bonnes dispositions pour lui. »Le Bey affranchira probablement les esclaves de Saint-Pierre. « Cette assurance me dispense d’entrer dans aucune explication sur le droit en vertu duquel le Premier Consul a voulu que cette demande fût formée, droit fondé sur le respect dû au pavillon français sous lequel ces malheureux étaient venus chercher un asile.

Je regrette vivement, Monsieur l’Envoyé, que vous ne soyez pas autorisé à m’annoncer des dispositions aussi satisfaisantes, relativement aux sept esclaves corses et caprarais dont le Commissaire général Devoizer n’a cessé, d’après les ordres très précis du Premier Consul de réclamer l’affranchissement. Je ne puis me dispenser de confirmer les instructions qui ont été donnés à leur égard au citoyen Devoize, qui, conformément aux intentions du Premier Consul, devra insister auprès du Bey sur leur mise en liberté jusqu’à qu’il l’ait obtenue. En faisant part de cette disposition au premier ministre du Bey, je vous prie de lui mander qu’extrêmement sensible aux expressions d’honnêtetés qu’il m’adresse par votre organe, je saisirai toujours avec empressement l’occasion de lui donner des marques de mon estime.

Ch. Mau. Talleyrand.




******************************************


CORRESPONDANCE DES BEYS DE TUNIS AVEC LA COUR DE FRANCE 1579-1833 TOME III - EUGENE PLANTET - PARIS - F. ALCAN - 1899









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement