Optimisé pour
Espace de téléchargement








CADN 22PO/1/37




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DE DUBOIS THAINVILLE

A

TALLEYRAND

DU 24 JUIN 1806

SUR DIFFERENTS SUJETS



N° 233

Primata par le courrier parti le 28 juin pour Alicante.

Duplicata par le bâtiment algérien parti le 14 juillet pour Marseille.

24 juin 1806.

Monseigneur, aucune occasion ne s’est présentée pour l’Europe depuis le 20 avril, et le port qui vient de s’ouvrir, a été fermé depuis le 7 de ce mois. Je joins ici les 5 lettres que j’ai eu l’honneur de vous écrire, et qui sont resté sur mon bureau.

M. Tlbrich [ ?], nouveau consul de Danemark, est arrivé ici le 14 mai. Il a fait les présents d’usage, et a été accrédité. M. Bille, son prédécesseur, homme de talent, d’honneur et de probité, avec lequel j’ai vécu dans la plus parfaite intimité depuis que je suis ici, s’embarquera demain pour Paris en se rendant à Copenhague. J’ose le recommander à Votre Excellence de la manière la plus empressée.

Le 29 mai le Dey m’a rendu, sans rançon, le nommé Dominique Bolsa, napolitain, né dans la Pouille. Il était esclave depuis 55 ans ; il en a 80. Je l’ai fait embarquer sur un brick danois qui a fait voile pour Civita Vecchia le 6 juin. Les 3 elbins esclaves du rebelle de Gigeri qui m’ont été rendus ont été également embarqués sur ce bâtiment.

Un schooner algérien armé de 16 canons, commandé par Salih raïs, et un chebec de six canons, raïs Ahmida, ont fait voile ce 11 juin. Leur destination a été tenue très secrète ; les uns prétendent qu’ils sont expédiés pour passer le détroit ; les autres pensent qu’ils doivent courir sur des bâtiments génois et espagnols qui font la contrebande et le cabotage à la côte d’Espagne avec des expéditions sardes et portugaises.

MM. Odrax, médecin français, et Davin, horloger, demandés par le Dey, sont arrivés ici le 14. Ils ont été très favorablement accueillis. Ce prince, qui, dans ses loisirs, s’occupe d’horlogerie, m’a prié de lui faire venir de Paris une caisse d’outils, en m’assurant qu’il m’en rembourserait le prix ; je l’ai commandé à M. Cornisset-Desprez, mon fondé de pouvoirs. Je désirerais lui en faire présent, et je supplie Votre Excellence d’en faire rembourser le montant à M. Desprez ou de m’autoriser à le passer dans mes comptes.

Le 19 la frégate anglaise qui a porté les présents d’usage à Constantinople a mouillé sur cette rade. Le Dey a fait présent au capitaine de sept esclaves siciliens pris sous pavillon britannique.

Un capidji du Grand Seigneur est arrivé ici le 21. Il apportait le caftan d’investiture avec une lettre très flatteuse du sultan pour le nouveau Dey. Tous les forts l’ont salué par trois salves à boulet. On assure que la Porte est très satisfaite de la révolution arrivée ici, qui dit-elle, a délivré Alger de la prépotence des juifs. Tous les consuls se sont rendus auprès du Dey pour le féliciter. Ce prince m’a accueilli de la manière la plus distinguée en présence du capidji.

Plusieurs bâtiments américains ont successivement paru ici pour observer la négociation des portugais, qui a échoué, ainsi que j’ai eu l’honneur de vous le marquer.

Les deux rebelles des provinces de Constantine et de Mascara étaient parvenus à se réunir. Le Bey d’Oran les a attaqués et battus ; le carnage a été affreux ; 400 têtes et un nombre considérable d’oreilles ont été exposées plusieurs jours à la porte de Bab-asoun. On assure que plus de 1 000 femmes ont été faites prisonnières, et ont été livrées aux soldats, qui ont eu la faculté de les vendre.

Les juifs Bacri ont été de nouveau mis à la chaîne ; ils n’y sont restés que quelques jours. Ils ont payé un acompte considérable sur les sommes exigées d’eux.

Depuis environs trois mois, les corsaires de Gibraltar ont conduit ici 8 à 9 prises espagnoles et une tartane française.

Dubois Thainville.




******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement