Optimisé pour
Espace de téléchargement






CADN 22PO/1/37




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DE DUBOIS THAINVILLE

A

TALLEYRAND

DU 8 MARS 1806

SUR LA LIBERATION

DE L'EQUIPAGE DU SAINT-ESPRIT



N° 225

8 mars 1806

J’ai eu l’honneur de vous rendre compte par ma lettre du 3 nivôse an XIV [24 décembre 1805], N° 218, de la prise, par une frégate algérienne, du bâtiment napolitain le Saint Esprit. Le capitaine Vincent de Palma avait déposé avoir reçu, il y a trois ans, un passeport du gouvernement pour porter de Livourne à Toulon des bois de construction, et avoir été pris, au retour d’un de ses voyages, dans les eaux de la France. Par ma dépêche du 20 février, N° 223, j’informais Votre Excellence de l’inutilité de mes démarches pour faire rendre l’équipage et le bâtiment, dont les papiers, selon l’usage, avaient été jetés à la mer par le Raïs. Je suis revenu sur cette affaire avec beaucoup de chaleur. Après deux jours d’explications très suivies, les 11 hommes d’équipage ont été rendus à la liberté ; ils viennent de m’être consignés, et je les fais embarquer sur un bâtiment qui doit faire voile aujourd’hui pour Marseille. Cette affaire, ainsi que j’ai eu l’honneur de vous le marquer, était d’autant plus difficile à terminer que toutes les démarches des anglais et les menaces de l’amiral Nelson ont été, depuis deux ans, inutiles pour arracher aux fers d’Alger et de Tunis un grand nombre de napolitains saisis avec des passeports de l’amirauté de Londres. J’aurai l’honneur de vous rendre compte des discussions que cette affaire a entraînées, si le bâtiment ne met pas à la voile demain matin.

Daignez….

P. S. – Voici les noms des 11 esclaves délivrés ; un d’eux, Tomasso Marullo est mort à l’hôpital.

(Voyez la lettre au commissaire de marine à Marseille du 10 mars).

Je fais également embarquer les nommés Prosper Fassini et Remondo Livori , deux des français tombés au pouvoir du rebelle de Gigeri et échappés des montagnes. Ces deux individus devaient être embarqués sur un bâtiment américain d’abord destiné pour Livourne, mais que la Régence a nolisé pour l’envoyer à Malte.

Dubois Thainville.




******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement