Optimisé pour
Espace de téléchargement








CADN 22PO/1/33




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DE DUBOIS THAINVILLE

A

TALLEYRAND

EN DATE DU

14 FRIMAIRE AN IX

[5 DECEMBRE 1800]

FAISANT SUITE A SA LETTRE DU 12 FRIMAIRE [3 DECEMBRE 1800]



N° 63

Alger, le 12 frimaire an IX [3 décembre 1800].

Au citoyen Talleyrand, ministre des Relations extérieures.

Citoyen ministre,

Le brick est encore dans le port ; on m’assure qu’il va mettre à la voile, et je fais copier à la hâte les deux lettres que je reçois à l’instant du commissaire Devoize. Les réponses à mes dépêches des 11 et 22 vendémiaire qu’il m’a écrites ne me sont point encore parvenues. Le courrier qui en est porteur est attendu à tous les instants.

L’événement de l’Osiris était ce qui pouvait nous arriver de plus malheureux dans ces contrées, parce qu’il réveille toutes les idées du fanatisme. Cette nouvelle est encore inconnue ici, et je fais disposer les esprits à la recevoir. L’indiscrétion des nôtres est impardonnable. Une même intempérie de langue a manqué de me compromettre ici à l’arrivée de l’aviso la Rosalie, et je fus obligé d’enjoindre au capitaine de mettre à la voile.

Vous jugerez par la lettre de Mohamed Dey, auquel j’avais fait écrire d’Alger que les dispositions à Tripoli sont excellentes. Même état de choses. Le négociant français établi ici donne aujourd’hui à l’occasion de la paix avec Alger une fête à laquelle tous les consuls assisteront.

Salut et respect.

P. S. – J’apprends à l’instant qu’un ambassadeur de Tripoli auprès de cette Régence doit arriver incessamment ici. Si, en ce moment le Pacha n’a pas conclu la paix, ou au moins un armistice avec la République, il me sera facile de terminer tout ici. Je viens, à cet égard, de recevoir les assurances les plus positives. Les nuages s’épaississent de plus en plus entre le gouvernement de Londres et celui d’Alger.

Le Dey, malgré une nouvelle lettre de l’amiral Keith, persiste à regarder les maltais comme les ennemis de la Régence. Il a d’un autre côté défendu toute extraction de provisions d’Oran et d’Arseo. Il a fait saisir la corvette anglaise, sur laquelle le Bey rebelle devait s’embarquer avec ses richesses. Le capitaine et tous les marins ont été chargés de fers et sont conduits par terre à Alger. J’apprends au moment même que le consul anglais vient d’avoir sur ces différents objets de violentes explications. Il s’est plaint assez gauchement que je traversais toutes ses opérations quoiqu’il ait promis de ne pas entraver les miennes, et qu’il était forcé de démasquer aux yeux de son gouvernement l’intrigue française qui dominait l’Afrique. Le brick est à la voile. Il attend mes dépêches et je ne puis entrer dans d’autres détails. Soyez tranquille sur mes positions, citoyen ministre, les nouvelles menaces des anglais ne m’ébranleront point au poste que je défendrai avec tout le courage et la prudence convenable.

Dubois Thainville.




******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement