Optimisé pour
Espace de téléchargement









CADN 22PO/1/33




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DE DUBOIS THAINVILLE

A

TALLEYRAND

SUR UNE ENTREVUE AVEC LE DEY D'ALGER

AU SUJET DES CONCESSIONS FRANCAISES

EN DATE DU

22 BRUMAIRE AN IX

[13 NOVEMBRE 1800]



N° 59

Alger, le 22 brumaire an IX [13 novembre 1800] de la République.

Au citoyen Talleyrand, ministre des Relations extérieures.

Conformément à mes instructions, j’ai dû demander à la Régence d’Alger :

1° -- Qu’elle restitue à la République française les concessions d’Afrique de la même manière et aux mêmes conditions que la France en jouissait en vertu de ses anciens traités.

Convenu.

2° -- Que l’argent dont la Régence s’est emparé serve, comme il a effectivement servi, à se payer des arrérages du prix desdites concessions qui lui étaient dus.

Cet objet a été réglé et l’excédent des sommes rendu.

3° -- Que les effets et marchandises qui se sont trouvés dans les comptoirs, et qui ont été retirés par la maison Bacri, soient rendus en nature, ou leur valeur restituée aux Français qui étaient dans les comptoirs ; que conséquemment le produit de ses marchandises, dont les négociants Bacri donneront le compte, soit appliqué à leur remboursement.

Convenu ; mais les négociants Bacri n’ont pu encore fournir le compte de ces effets et marchandises, parce que dans le désordre que l’arrestation des Français a occasionné, on n’a pu encore constater d’une manière précise ce qui a été saisi ou conservé. Je fais partir le citoyen Grunet, agent au Collo, à l’effet de prendre dans les comptoirs tous les renseignements et m’en rendre compte. En attendant les rapports, je vous adresse l’état général de toutes les pertes que j’ai exigé du citoyen Peyron, agent principal.

4° -- Que la Régence rétablisse et fasse conduire convenablement dans les concessions les Français qui en ont été arrachés.

Convenu également, et j’ai dès l’instant la faculté de faire conduire dans leurs comptoirs respectifs, tous les employés des concessions ; mais de l’aveu même de l’agent principal Peyron, administrateur actif et éclairé, le nombre de ces employés est insuffisant, et la plupart impropre à l’exploitation du commerce. D’ailleurs tout est devenu dans les comptoirs la proie des dévastateurs ; malgré les ordres du Dey d’Alger de les faire respecter, le Bey de Constantine a laissé tout ravager. Les magasins ont été détruits, les portes enlevés, les maisons même abattues ; l’importante colonie de la Calle est inhabitable. Aussitôt que j’aurai reçu tous les renseignements précis, je porterai des plaintes contre le Bey de Constantine qui a méprisé les ordres d’Alger ; mais pourra-t-on exiger de lui le rétablissement des comptoirs ? pourra-t-il même les faire réparer quand il en aurait la volonté ? Quelques exemptions de lismes, des sorties de grains, voilà les seuls dédommagements que nous pouvons espérer.

Dans l’état des choses, il me parait que la réorganisation des comptoirs ne peut s’opérer qu’à Marseille entrez le ministre de l’Intérieur et l’Agence d’Afrique, qu’il suffirait dans les circonstances d’y replacer quelques employés choisis, pour assurer la possession, et de renvoyer tous les autres en France. D’ailleurs en rétablissant en ce moment dans les comptoirs tous les employés qui n’y seraient d’aucune utilité, nous ne pouvons nous dispenser de payer les redevances stipulés. Au surplus, citoyen Ministre, direction prompte sur le tout ; j’écris dans le même sens au ministre de l’Intérieur.

Salut et respect.

Le citoyen Peyron qui devait rentrer en France est encore ici.

Dubois Thainville.




******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement