Optimisé pour
Espace de téléchargement







CADN 22PO/1/35




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DE DUBOIS THAINVILLE

A

TALLEYRAND

DU 3 MESSIDOR AN XII

[22 JUIN 1804]

SUR L'ATTAQUE DE NOS BATEAUX CORAILLEURS



Sans numéro

3 messidor an XII [22 juin 1804]

Citoyen Ministre,

Malgré mes défenses réitérées à nos corailleurs de se présenter à la Calle, détruite et ouverte à tous les arabes indépendants, six de nos bateaux viennent d’y aborder. Ils y ont été saisis par un pirate sorti de Gigeri ; plusieurs hommes d’équipage ont été tués, et 54 traînés en esclavage dans les montagnes. Sur mes vives représentations, toutes les mesures ont été prises par mer et par terre pour saisir ce pirate, et pour arracher nos marins des mains des rebelles, au milieu desquels le forban s’est établi, et où il joue le rôle de marabout. C’est, dit-on, le même qui, à la tête des arabes, inquiéta toute notre armée en Egypte. Il fait la guerre à toutes les nations, même aux barbaresques ; il ne respecte que les anglais. Des courriers ont été expédiés hier au Bey de Constantine et à différents cheiks pour le saisir. 3 gros bateaux armés ont déjà fait voile. Le Dey me fait dire en ce moment qu’il va faire partir deux autres corsaires de ce port, et qu’il donne l’ordre de mettre à la mer les deux galiotes qui sont à Bône pour protéger les corailleurs.

Les anglais viennent de s’humilier une seconde fois ici ; le Dey les a plus maltraités qu’à la première. Ils ont entièrement échoué. Le négociateur et le commandant sont sortis d’Alger sans être salués quoique la Régence les eût forcés à rendre le salut qu’ils avaient refusé dernièrement. L’affaire me parait plus embrouillée que jamais. Je vous transmettrai, par un bâtiment qui fera voile dans quelques jours, les détails extrêmement curieux de cette négociation.

Je vous écris très à la hâte ; le port va se fermer et le Dey me presse d’expédier ce bateau.

Je vous salue très respectueusement.

Dubois Thainville.




******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement