Optimisé pour
Espace de téléchargement








CADN 22PO/1/35




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DE DUBOIS THAINVILLE

A

TALLEYRAND

DU 15 THERMIDOR AN XI

[3 AOUT 1803]

SUR L'ARRIVEE DU NEGOCIATEUR PORTUGAIS

EN VUE DE SIGNER LA PAIX



N° 152

15 thermidor an XI [3 août 1803]

Citoyen Ministre, j’ai reçu le 8 de ce mois [27 juillet] la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’adresser de Lille le 17 messidor [6 juillet], par laquelle vous m’annoncez la déclaration de guerre publiée par le gouvernement anglais le 16 mai ; les numéros du Moniteur, contenant les pièces officielles de toutes les négociations étaient joints à cette lettre. Les paquets pour les consuls de Tunis et Tripoli partiront incessamment par l’occasion d’un bâtiment suédois.

J’avais été informé le 2 messidor [21 juin], par l’entrée ici d’une prise anglaise, et postérieurement par une lettre de la chambre de commerce de Marseille, de cette monstrueuse déclaration de guerre. J’en avais instruit officiellement la Régence, et j’avais pris toutes les mesures convenables à Bône et à Oran, ainsi que je le marquais par mes lettres des 18 messidor [7 juillet] et 6 de ce mois [25 juillet]. Mais, à l’arrivée des pièces qui forment le monument le plus authentique de la perfidie du gouvernement anglais, j’ai de nouveau fait part à la Régence, ainsi que vous le prescrivez, des provocations de l’Angleterre, et des motifs d’honneur et de sûreté qui ont dû diriger la conduite du gouvernement français. J’ai annoncé, en même temps, l’entrée de nos troupes en Hanovre, et la capitulation des anglais. Quelque satisfaction que la guerre eût occasionnée à Alger, on n’a pu se défendre d’un sentiment profond d’indignation contre l’Angleterre.

Les corsaires, prêts à sortir, allaient mettre à la voile ; mais la nouvelle, donnée par différentes lettres, de l’intervention de la Russie entre la France et l’Angleterre, a jeté de nouvelles inquiétudes, et leur sortie est encore ajournée.

Un ambassadeur portugais est à Alicante. Il a réclamé, pour venir ici, un passeport du Dey, qui lui a été expédié. Cet ambassadeur est envoyé pour racheter les 400 malheureux qui sont dans les chaînes, et en même temps, dit-on, pour traiter la paix avec cette régence. Cette dernière nouvelle inquiète beaucoup les agents des puissances du nord, et ils se remuent en tous sens pour arrêter l’effet d’une mesure qui ouvrirait aux algériens les mers de l’océan. Le succès de la mission de l’agent portugais sera subordonné à la somme d’argent qu’il est chargé d’offrir. J’aurai grand soin de vous rendre compte de ses négociations.

Le chébec de 24 canons qui manquait a effectivement pris par les portugais, ainsi que je vous l’annonçais par ma lettre du 18 messidor [7 juillet]. IL s’est trouvé, à la suite d’une brume très épaisse, dans les eaux d’un vaisseau de 74. Il s’est rendu sans tirer un coup de canon. 114 algériens ont été conduits à Lisbonne ; le chébec a été coulé à fond.

Le Dey a accepté la rançon du nommé Luigi Delfino, de Millesimo, grand écrivain, au sort duquel, par votre lettre du 6 prairial [26 mai], vous me chargiez de m’intéresser.

Presser, je vous prie, l’envoi des présents. On me laisse assez tranquille à la vérité ; mais je crains toujours que quelque mauvaise digestion du Dey ne lui rende sur cette affaire toute sa mauvaise humeur.

Je vous ai écrit le 6 de ce mois [25 juillet], par une bombarde tripolitaine qui a fait voile pour Alicante.

Je vous salue très respectueusement.

P. S. Le Dey fait construire en ce moment une frégate de 50 canons.

Dubois Thainville.




******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement