Optimisé pour
Espace de téléchargement







CADN 22PO/1/35




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DE DUBOIS THAINVILLE

A

TALLEYRAND

DU 6 THERMIDOR AN XI

[25 JUILLET 1803]

SUR LES APPROVISIONNEMENTS

DE GIBRALTAR



N° 150

6 thermidor an XI [25 juillet 1803]

Citoyen Ministre, nous sommes ici dans une disette de nouvelles sans exemple : une seule lettre de la chambre de commerce de Marseille m’instruit d’une rupture entre la France et l’Angleterre. Les corsaires sont prêts à mettre à la voile ; mais au milieu du déluge de nouvelles qu’on distribue, la Régence, avant d’autoriser leur sortie, veut être positivement instruite de ce qui se passe en Europe. En conséquence, les juifs viennent de noliser très secrètement une bombarde napolitaine, et l’expédient à Alicante. Le bon Raïs Abdallah, qui la commande, est un ami très zélé des français. Il m’avertit qu’il va mettre à la voile, et je n’ai qu’un instant pour vous écrire. Le duplicata de ma dépêche du 18 messidor [7 juillet], N° 148, expédiée voie de Tunis, est heureusement disposé ; je le joins ici. Même état de choses depuis cette époque.

Faites accélérer, je vous prie, Citoyen Ministre, l’exécution de la mesure recommandée dans la partie chiffrée de ma lettre du 18 messidor [7 juillet]. J’attends, à cet égard, vos ordres avec une vive impatience.

Jetez, je vous prie, un œil sévère sur les approvisionnements de Gibraltar : c’est par des caboteurs espagnols que cette place a été approvisionnée dans la dernière guerre. Je suis déjà instruit que plusieurs bâtiments de cette nation, sortis de Malaga, sont venus à Oran réclamer des provisions. Vous m’avez autorisé, dans les temps, à placer un sous-commissaire sur cette échelle ; je n’ai ici aucun français capable de gérer cette place, à laquelle vous n’avez pas jugé convenable d’attacher des appointements. Si vous m’autorisez à y nommer le citoyen Etienne Majastre, mon beau-frère, négociant à Marseille, je l’engagerai à s’y rendre aussitôt que j’aurai reçu votre agrément. C’est un jeune homme instruit, et qui parle toutes les langues du Levant. La circonstance serait d’autant plus favorable, que M. Higuero, vice-consul d’Espagne, le seul agent européen qui soit à Oran, est très mal vu du Dey.

Je vous salue très respectueusement.

P. S. Les anglais n’ont point encore paru ici. La Régence commence à concevoir quelque inquiétude sur le renvoi du consul.

Dubois Thainville.




******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement