Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










TALLEYRANDIANA





Le 1er novembre 1831 on fit mention de Talleyrand à un dîner chez Wellington. « Il n’est pas, dit le duc, vivant ou amusant dans sa conversation, mais de temps à autre il sort quelque chose qu’on se rappelle tout le reste de ses jours. – Savez-vous ce qu’il dit en apprenant la mort de Napoléon ? – Quelqu’un s’étant écrié à côté de lui : Quel événement ! – Non, répondit Talleyrand, ce n’est plus un événement, c’est une nouvelle. » (p. 5).

Quelqu’un disait en présence de Talleyrand que M. de Chateaubriand était devenu sourd. – « Non, dit le diplomate, M. de Chateaubriand n’est pas sourd : il croit être sourd parce qu’il n’entend plus parler de lui. » (p.99).

Quelque chambellan ou écuyer du duc d’Orléans vantait à Talleyrand une phrase du duc comme particulièrement habile, alors qu’en réalité elle était très médiocre. Talleyrand de répondre avec un salut gracieux : « On reconnaît facilement à ces paroles l’esprit ordinaire de M. le duc d’Orléans. » (p. 99).

Wellington racontait que lorsque Talleyrand vint en Angleterre en 1830, il lui demandait des nouvelles du jeune duc. Talleyrand répondit finement : « Il se porte fort bien – comme un prince à l’école normale. » (p.99).

Le 27 octobre 1838, lord Stanhope dit à Wellington : « Le mot le plus habile que j’ai jamais entendu de Talleyrand (et il l’était parce qu’il était le plus vrai) c’était sa caractéristique de Monsieur et Madame de Flahaut – Elle, vieux intrigant ; lui vieille coquette. » Le duc ria beaucoup à ce mot qu’il n’avait jamais entendu. (p. 123).

Philip Henry, 5th earl Stanhope

Notes and conversations with the duke of Wellington. 1831-1851. London, 1888

Olivier Karmin.



******************************************


REVUE HISTORIQUE DE LA REVOLUTION FRANCAISE - 1923 - pp. 183 à 184







RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement