©Pierre COMBALUZIER. Reproduction interdite.





FOUCHE. Vous pensiez jusqu'à présent me tenir à la gorge, et voici donc que maintenant vous sentez mon poing sur la vôtre.






Retour à la page précédente