Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

A

MONSIEUR LE COMTE JUSTE DE NOAILLES

AMBASSADEUR DE FRANCE EN RUSSIE

EN DATE DU

17 JUILLET 1815







Paris, le 17 juillet 1815.

Monsieur le Comte, les dépêches que vous avez adressées à M. le comte de Jaucourt jusqu’au N° 52 inclusivement sont exactement parvenues, et j’ai l’honneur de vous en accuser la réception.

Le Roi, ayant décidé que le Moniteur n’aurait plu de caractère officiel, a ordonné qu’une Gazette serait successivement publiée pour faire connaître exclusivement et d’une manière exacte et authentique les actes du gouvernement, tels qu’ordonnances, nominations, publications, etc., etc. J’ai l’honneur de vous en adresser les deux premiers numéros. L’ordonnance sur les élections, insérée dans le N°1, a été généralement appréciée. Le ton de sagesse du préambule et des dispositions de cet acte, leur conformité aux principes rappelés dans la proclamation royale du 28 juin ont également frappé tous les bons esprits, qui s’applaudissent d’y voir les premiers éléments d’une organisation véritablement constitutionnelle.

La nomination des nouveaux préfets a été faite avec le plus grand soin, et le gouvernement s’est plu à donner, par les choix qu’il a faits ou confirmés, des garantis à tous les partis, à toutes les opinions, en ne nommant toutefois que des personnes recommandables par le talent et la moralité.

L’Empereur de Russie, l’Empereur d’Autriche et le Roi de Prusse sont à Paris depuis plusieurs jours. Leur présence a été agréable à la capitale, et quelques mesures qu’ils ont ordonnées ont déjà allégé, à quelques égards, le fardeau que le séjour des troupes étrangères fait peser sur elle.

L’armée française, retirée sur la Loire, a envoyé ici des députations. Elle a même fait parvenir, le 14, au ministre de la guerre son acte de soumission au Roi. Le gouvernement n’a point repoussé ces communications, mais cette grande question sera traitée avec la mesure, le calme et la fermeté qui conviennent au caractère du Roi et à la dignité du trône.

Le Roi a été vendredi à l’Opéra ; il a été reçu, comme à son arrivée à Paris avec les acclamations les plus vives et avec les témoignages du plus tendre respect et de l’amour le plus vrai.

Les dépêches qui vous ont été adressées de Vienne ou de Gand n’étant point numérotées, je reprends la suite des numéros portés sur celles qui vous ont été expédiées antérieurement au 20 mars.

******************************************


in CORRESPONDANCE DIPLOMATIQUE DES AMBASSADEURS ET MINISTRES DE RUSSIE EN FRANCE ET DE FRANCE EN RUSSIE

AVEC LEURS GOUVERNEMENTS DE 1814 A 1830 - TOME I 1814-1816 - PUBLIEE PAR ALEXANDRE POLOVTSOFF - SAINT-PETERSBOURG

EDITIONS DE LA SOCIETE IMPERIALE D’HISTOIRE DE RUSSIE










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement