Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










CIRCULAIRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AUX

AGENTS DIPLOMATIQUES FRANCAIS

EN DATE DU

18 MAI 1815







Vienne, le 18 mai 1815.

Monsieur, Buonaparte, depuis son arrivée à Paris, ayant d’abord nié l’authenticité de la déclaration du 13 mai et ensuite essayé d’en affaiblir l’effet par différentes publications, quelques personnes avaient pensé ici qu’il pourrait être utile d’en faire une seconde. Le Congrès a fait examiner cette question par une commission qui, dans la conférence du 12 de ce mois, lui en a fait son rapport. Ce rapport, en confirmant les dispositions manifestées par les puissances dans la déclaration du 13 mars, en réfutant les sophismes de Buonaparte, en mettant ses impostures au grand jour, conclut que, sa position à l’égard de l’Europe n’étant changée ni par les premiers succès de son entreprise, ni par l’offre qu’il a faite de ratifier le traité de Paris, une seconde déclaration n’est nullement nécessaire. J’ai l’honneur de vous envoyer plusieurs exemplaires du procès-verbal de la conférence dans lequel le rapport est textuellement inséré.

Vous remarquerez que l’Europe ne se présente pas comme faisant la guerre pour le Roi et sur sa demande, mais qu’elle la fait pour elle-même, parce que son intérêt le veut, parce que sa sûreté l’exige. C’est là l’exacte vérité, et c’est aussi ce qui est le plus convenable pour le Roi et le plus favorable à sa cause. Si l’on pouvait croire en France que la guerre est faite uniquement pour les intérêts du Roi, ses sujets verraient en lui l’auteur des désastres qu’elle causera. Or une telle opinion ne pourrait avoir d’autre effet que d’aliéner leurs sentiments envers Sa Majesté et de les porter à embrasser le parti de Buonaparte, au lieu que, de la manière dont la guerre est présentée, c’est à Buonaparte seul que l’on pourra attribuer les maux qui en seront la suite, et c’est ce dont il est bien important de convaincre tout le monde, particulièrement en France.

Dans le courant de la semaine prochaine, je compte me mettre en route pour me rendre à Gand.

******************************************


in CORRESPONDANCE DIPLOMATIQUE DES AMBASSADEURS ET MINISTRES DE RUSSIE EN FRANCE ET DE FRANCE EN RUSSIE

AVEC LEURS GOUVERNEMENTS DE 1814 A 1830 - TOME I 1814-1816 - PUBLIEE PAR ALEXANDRE POLOVTSOFF - SAINT-PETERSBOURG

EDITIONS DE LA SOCIETE IMPERIALE D’HISTOIRE DE RUSSIE










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement