Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

A

MONSIEUR LE COMTE JUSTE DE NOAILLES

AMBASSADEUR DE FRANCE EN RUSSIE

EN DATE DU

19 NOVEMBRE 1814







Vienne, le 19 novembre 1814.

Monsieur le Comte, M. de Malvirade, arrivé ici le 15 novembre, m’a remis les dépêches dont vous l’aviez chargé pour moi. J’ai éprouvé quelque surprise de ne pas trouver dans ces dépêches tout l’intérêt que semblait devoir me promettre le parti que vous avez pris de me les faire apporter par l’un des secrétaires de votre ambassade. Vos regrets de n’avoir pas été autorisé à suivre ici l’Empereur Alexandre et la crainte que vous avez conçue que cela ne puisse nuire sous quelques rapports au succès de votre mission ne peut être à mes yeux qu’une nouvelle preuve du zèle dont vous êtes animé pour le service du Roi. Mais cette crainte, Monsieur le Comte, me paraît peu fondée. J’avais pensé au contraire que vous regarderiez comme une circonstance qui devait vous être avantageuse d’être resté à Pétersbourg pendant l’absence de l’Empereur et de n’avoir ainsi, dans les premiers temps de votre séjour dans cette ville, autre chose à faire qu’à observer et à former des liaisons dont vous puissiez tirer parti quand les affaires surviendront. Pour ce qui se passe à Vienne, tout ce qu’il vous est important d’en apprendre, ce sont les résultats, qui seuls, lorsqu’ils seront obtenus, détermineront les rapports dans lesquels la France se trouvera avec les différentes puissances. Jusque-là, il vous suffit de savoir quels principes suivent dans les négociations les ambassadeurs du Roi au Congrès. J’ai eu l’honneur de vous les faire connaître par ma lettre du 3 octobre. Vous en avez dû recevoir depuis une de M. le comte de Jaucourt qui, en vous annonçant que ces principes avaient éprouvé ici de l’opposition de la part de certaines puissances, vous annonçait aussi l’intention formelle du Roi de persister à ne point s’en écarter. Notre persévérance à les soutenir ici commence à obtenir quelques succès, et j’ai lieu de croire que les seuls obstacles que nous avions d’abord rencontrés sont devenus moindres.

Dans votre dépêche du 25 octobre, vous exprimez la crainte que la priorité de résidence de lord Cathcart auprès de l’Empereur Alexandre ne soit pour cet ambassadeur une occasion de prendre pas sur vous. Cette prétention ne sera sûrement pas élevée. L’Angleterre ne conteste pas la prééminence à la France, et c’est pour cela que, dans l’article de vos instructions qui se rapporte à cet objet, il n’a été question que de l’Autriche. Du reste, si les affaires pour lesquelles le Congrès est convoqué se terminent, il y aura quelque chose de réglé à cet égard, c’est l’intention de toutes les puissances.

******************************************


in CORRESPONDANCE DIPLOMATIQUE DES AMBASSADEURS ET MINISTRES DE RUSSIE EN FRANCE ET DE FRANCE EN RUSSIE

AVEC LEURS GOUVERNEMENTS DE 1814 A 1830 - TOME I 1814-1816 - PUBLIEE PAR ALEXANDRE POLOVTSOFF - SAINT-PETERSBOURG

EDITIONS DE LA SOCIETE IMPERIALE D’HISTOIRE DE RUSSIE










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement