Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










L. S. DE TALLEYRAND

A

FLORENT GUIOT

CHARGE D'AFFAIRES PRES LES LIGUES GRISES

DU 29 MESSIDOR AN VI [17 JUILLET 1798]

SUR L'ACCORD DES GRISONS

POUR SA REUNION A L'HELVETIE







Paris, le 29 messidor an VI [17 juillet 1798]

J’ai reçu, Citoyen, vos six dépêches en date du 1, 7 et 13 de ce mois [19, 25 juin et 1 juillet 1798], N°34, 35, 36, 37 et 38.

J’apprends avec une véritable satisfaction que les Grisons se disposent à demander leur réunion à l’Helvétie et que vous regardez cette démarche de leur part comme prochaine. La conduite prudente que vous avez su tenir pendant votre mission y aura puissamment contribué, et vous aurez rempli les vues du gouvernement français qui se repose sur vous quant à la manière d’achever ce grand ouvrage.

Je crois avoir répondu, dans mes dépêches précédentes, aux objections que vous formiez et aux craintes que vous aviez pour les Grisons. Le gouvernement helvétique qui prend chaque jour une marche plus assurée, ne présente dans l’avenir que le calme et le règne des lois.

Vous avez bien fait de prévenir le général Schauenbourg de l’émission prochaine du vœu des Grisons en faveur de l’Helvétie. Il prendra de concert ave vous les mesures nécessaires pour assurer la tranquillité publique et protéger les propriétés et les personnes. Je vous invite à continuer de vous entendre avec lui ; et je ne doute point que vous ne le trouviez disposé à vous seconder, sans qu’il soit besoin d’une autorisation spéciale à ce sujet.

Je vous répète que je n’ai point donné confidentiellement aux envoyés grisons des assurances contradictoires à ce que je vous ai écrit, et vous pouvez être sûr qu’ils ne me surprendront aucune promesse dont ils puissent abuser et dont vous ne soyez en même temps instruit.

L’inquiétude que les Grisons conçoivent sur la juridiction de Poschiave et la crainte que les Cisalpins ne viennent les troubler dans la jouissance de ce canton, sont un nouveau motif pour hâter leur réunion à l’Helvétie. Alors la démarcation territoriale et les droits respectifs des deux peuples seront plus puissamment examinés et défendus que par un comité de gouvernement provisoire. La lenteur que les oligarques grisons mirent à se déterminer leur fit perdre la Valteline, Chiavenne et Bormio.

Je vous répondrai particulièrement sur quelques indemnités que l’on réclame près de vous et que le citoyen Comeyras avait promis.

Quant aux pétitions que les citoyens Bansy et l’Orsa, le gouvernement français ne me parait, ni garant, ni juge dans cette affaire. Elle doit être traitée avec le gouvernement cisalpin, et je ne crois pas que vous deviez vous charger de réclamations semblables en main levée qui ne sont pas sous l’action du gouvernement français.

Vous savez, Citoyen, que la république française a pour son payeur en Suisse le citoyen Troette qui réside à Bâle. J’ignore quels fonds le ministre des Finances lui a fait passer pour satisfaire aux rentes et pensions des Grisons. En votre qualité d’agent politique, je ne vois pas que vous puissiez être chargé de ces sortes de paiements. Cela dérangerait l’ordre de comptabilité établi. Mais vous pouvez inviter les réclamants à s’adresser au dit payeur, ou directement au ministre des Finances. Ils connaitront les raisons du retard qu’ils éprouvent.

Ch. Mau. Talleyrand.

******************************************


AFF.ETR. VOL. 38 F°151










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement