Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










L. S. DE TALLEYRAND

A

FLORENT GUIOT

CHARGE D'AFFAIRES PRES LES LIGUES GRISES

DU 4 FLOREAL AN VI [23 AVRIL 1798]

SUR DIFFERENTS SUJETS







Paris, 4 floréal an VI [23 avril 1798]

J’ai reçu, Citoyen, vos cinq dépêches, l’une du 13 [2 avril] et les autres du 19 germinal [8 avril]. J’ai communiqué au ministre de la Guerre le mémoire et les pièces que vous m’avez transmis, relativement au bon de masse mis en dépôt pour trois compagnies du régiment de Salis-Grison, lesquelles étaient vacantes lors de son licenciement. J’invite mon collègue à prendre sur cet objet les ordres du Directoire exécutif , et à me faire connaitre la détermination qu’il aura prise : sitôt qu’elle me sera parvenue, je m’empresserai de vous la transmettre.

Le général Schuwembourg [sic] vous a envoyé des proclamations pour les Ligues Grises et pour les baillages italiens : je vous invite à le seconder en tout ce qui dépendra de vous ; et dans tout ce qui vous paraitra douteux, ou contraire à vos instructions, de consulter le citoyen Le Carlier, commissaire du Directoire exécutif près l’armée française. Il a des instructions spéciales pour la Suisse et ses co-états.

L’Assemblée Nationale de la République des Grisons a pris enfin des mesures sévères contre les émigrés et déportés français. Je vous recommande de tenir la main à ce qu’ils soient généralement bannis de ce pays. C’est le seul moyen d’assurer la tranquillité de la Suisse et de nos frontières.

Vous m’avez transmis diverses pièces relatives à Mathurin-René Barbeu, qui réclame sa radiation définitive, et sollicite la faculté de rester en pays grison. Ces pièces, ni votre lettre, ne disent point le nom du département, ni du canton de ce particulier. A défaut de ces renseignements, il est impossible que j’invoque le jugement du ministre de la Police Générale, avec qui je vous invite à correspondre directement sur cet objet.

Ch. Mau. Talleyrand.

******************************************


AFF. ETR. VOL. 38 F°88










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement