Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










L. S. DE TALLEYRAND

A

FLORENT GUIOT

CHARGE D'AFFAIRES PRES LES LIGUES GRISES

DU 7 GERMINAL AN VI [27 MARS 1798]

SUR LE PROJET DE CONSTITUTION HELVETIQUE






Paris, 7 germinal an VI [27 mars 1798]

J’ai reçu, Citoyen, les lettres que vous m’avez écrites depuis le N° 1 jusqu’au N° 7 inclusivement. Si j’ai différé quelques jours à y répondre, c’est que je voulais être en état de vous donner une connaissance positive des intentions du Directoire, celle que vous en avez acquise avant votre départ pouvant n’être point suffisante dans les circonstances actuelles pour diriger votre conduite.

Provoquée par des agressions longtemps secrètes et devenues publiques des oligarques de Suisse, le Directoire n’a voulu cependant ni conquérir, ni démembrer ce pays Bien au contraire il a voulu rendre à la liberté des hommes faits pour en connaitre le prix

Le projet de constitution helvétique dont vous avez reçu des exemplaires imprimés en trois langues, est la base de celle que les Suisses sont invités à se donner et qui sera probablement acceptée par eux. Le vœu du Directoire. Le vœu du Directoire est donc que le pays de Vaud, la partie française du canton de Fribourg, le haut et bas Valais ne forment plus désormais avec toute la Suisse qu’une seule République, et s’il ne s’exprime pas aussi positivement sur le sort des Ligues Grises, ce n’est point qu’il ne regarde comme une chose tout à fait convenable leur réunion à la République helvétique ainsi organisée. Vous ferez bien de diriger en conséquence tous vos efforts pour amener les Grisons à prendre un parti qui peut seul les affranchir pour jamais des craintes que le voisinage de l’Autriche ne cessera de leur donner dans l’état d’isolement où ils se trouvent.

Le Directoire a nommé le citoyen Le Carlier son commissaire principal près l’armée française en Suisse, en lui donnant ses instructions il l’a chargé de les transmettre aux citoyens Mengaud et Mangourit et de diriger leur conduite dans un sens absolument conforme aux vues du gouvernement. Vous ferez bien de correspondre avec lui, et de vous concerter sur les moyens de marcher au même but.

Ch. Mau. Talleyrand.

******************************************


AFF. ETR. VOL. 38 F°73










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement