Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










ACTES DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE

DU

8 AVRIL 1814


ACTES DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE


Le Gouvernement provisoire fait connaître à toutes les autorités que tout ce qui a été ou aurait été fait au nom et par ordre de Napoléon Bonaparte, postérieurement à sa déchéance prononcée par le Sénat, est nul et doit être regardé comme non avenu.

Paris, le 8 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le duc de DALBERG.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU.

Par le Gouvernement provisoire :

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général.


*****************************


Le Gouvernement provisoire pénétré d’admiration et de reconnaissance pour l’éclatante générosité de S. M. l’Empereur de Russie qui a ordonné la restitution des prisonniers de guerre français qui se trouvent dans ses Etats, et voulant témoigner à S. M. autant qu’il est en lui sa profonde gratitude,

Arrête :

Art. 1. Les prisonniers de guerre russes qui sont en France, seront remis sur le champ à S. Exc. M. le général en chef des armées russes.

Art. 2. Le commissaire pour le département de la guerre est chargé de la prompte exécution du présent arrêté.

Paris, le 8 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le duc de DALBERG.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU.

Par le Gouvernement provisoire :

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général.


*****************************


Le Gouvernement provisoire, considérant que le système de diriger exclusivement vers l’état et l’esprit militaire les hommes, leur inclination et leurs talents, a porté le dernier gouvernement à soustraire un grand nombre d’enfants à l’autorité paternelle, ou à celle de leurs familles pour les faire entrer et élever suivant ses vues particulières dans des établissements publics ; que rien n’est plus attentatoire aux droits de la puissance paternelle, et que d’un autre côté cette mesure vexatoire s’oppose directement au développement des différents genres de génie, de talents et d’esprit que donne la nature, et dont l’ensemble varié forme la richesse morale publique ; qu’enfin la prolongation d’un pareil désordre serait une véritable contradiction avec les principes d’un Gouvernement libre ;

Arrête que les formes et la direction de l’éducation des enfants seront rendues à l’autorité des père et mère, tuteurs ou familles, et que tous les enfants qui ont été placés dans des écoles, lycées, institutions et autres établissements publics, sans le vœu de leurs parents, ou qui seront réclamés par eux, leur seront sur le champ rendus et remis en liberté.

Paris, le 8 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le duc de DALBERG.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU.

Par le Gouvernement provisoire :

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général.


*****************************


D’après le rapport qui vient d’être fait par M. le baron de Pradt, archevêque de Malines, le Gouvernement provisoire a pris l’arrêté suivant :

Le Gouvernement provisoire, informé qu’un grand nombre de prêtres de la Belgique sont retenus depuis plusieurs années dans différentes prisons, et notamment dans les châteaux de Bouillon, de Ham et de Pierrechatel : que leur détention a été motivée par le refus de prières pour Napoléon ; que leur détention a été prolongée malgré des actes de soumission authentiques, renouvelés plusieurs fois, arrête que lesdits prêtres de la Belgique détenus en France seront immédiatement rendus à la liberté.

Paris, le 8 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le duc de DALBERG.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU.

Par le Gouvernement provisoire :

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général.


*****************************


Le Gouvernement provisoire arrête :

M. le général de division Marescot est nommé premier inspecteur général du génie.

Paris, le 8 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le duc de DALBERG.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU.

Par le Gouvernement provisoire :

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général.


*****************************


Le Gouvernement provisoire arrête :

Art. 1°. La police générale est une, tous les arrondissements sont réunis au ministère de la police générale.

Art. 2°. Il y a un préfet de police pour la ville de Paris.

Art. 3°. Les attributions sont les mêmes que sous le dernier Gouvernement.

Paris, le 8 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le duc de DALBERG.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU.

Par le Gouvernement provisoire :

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général.


*****************************


Le Gouvernement provisoire considérant que le moyen le plus certain d’établir la liberté publique est d’empêcher la licence ; que la liberté de la presse, qui doit être la sauvegarde des citoyens, ne doit pas devenir un moyen d’insulte et de diffamation ; que, dans les circonstances présentes, un pareil abus, et surtout celui qu’on pourrait faire des pamphlets et affiches publiques deviendraient facilement une arme perfide dans les mains de ceux qui pourraient chercher encore à semer le trouble parmi les citoyens, et mettre ainsi obstacle au noble élan qui doit les réunir tous dans une même et si juste cause ;

Ouï le rapport du commissaire au département de la police générale, et conformément au principe établi dans l’article 3 de son arrêté du 4 avril 1814,

Arrête ce qui suit :

Art. 1°. Aucun placard ni affiche ne pourra être apposé dans les rues ou places publiques sans avoir été préalablement présenté à la préfecture de police, qui donnera le vu pour afficher.

Art. 2°. Il est défendu à aucun colporteur de crier dans les rues, vendre et distribuer aucun pamphlet et aucune feuille dont la distribution n’ait pas été autorisée par la préfecture de police.

Paris, le 7 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le duc de DALBERG.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU.

Par le Gouvernement provisoire.

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général.


*****************************


Ouï le rapport du commissaire au département de la police générale,

Le Gouvernement provisoire arrête ce qui suit :

Art. 1°. M. Michaux, membre de l’Institut, est nommé censeur des journaux existants au 31 mars dernier, autres que le journal officiel ; il exercera cette censure sous l’autorité du commissaire provisoire chargé du portefeuille de la police générale.

Art. 2°. Les règlements sur la librairie et l’imprimerie continueront provisoirement à être exécutés et observés dans toute leur teneur, sous l’autorité du commissaire provisoire chargé du portefeuille de l’intérieur, et du commissaire provisoire chargé du portefeuille de la police générale chacun en ce qui le concerne.

Paris, le 7 avril 1814.

Signé, le prince de BENEVENT.

Le général BEURNONVILLE.

Louis JAUCOURT.

L’abbé de MONTESQUIOU

Le duc de DALBERG

Pour copie conforme

Signé, DUPONT DE NEMOURS, secrétaire-général



******************************************


MONITEUR N° 99 DU 9 AVRIL 1814 - PARIS










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement