Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










ENTREFILET

DU JOURNAL POLITIQUE ET LITTERAIRE

DE TOULOUSE ET DE LA HAUTE GARONNE

N° 166

DU JEUDI 27 NOVEMBRE 1834





On lit dans le Messager :

On affirme ce soir que M. de Talleyrand attendu d'un moment à l'autre à Paris, n'y ferait qu'un court séjour et qu'il repartirait presque immédiatement pour Londres. On sait tout le bien que le duc de Wellington a dit du vieux diplomate en plein parlement, et l'on comprend à merveille que les répugnances de M. de Talleyrand à retourner à Londres cèdent devant le désir de travailler de nouveau avec l'homme de la coalition.

PARIS, 22 novembre.

Les ministres attendent avec une grande impatience l'arrivée de M. de Talleyrand ; ils paraissent tenir à ce que le vieux diplomate accepte de nouveau l'ambassade de Londres ; jusqu'à présent tout s'est traité par correspondance. M. de Talleyrand a refusé, prenant pour prétexte que lié par ses opinions aux Whigs et au ministère de lord Grey, il serait dans une fausse position en acceptant le poste d'ambassadeur auprès d'un cabinet tory ; qu'il connaissait personnellement, il est vrai, le duc de Wellington, mais que les liaisons politiques étaient tout à fait indépendantes des amitiés individuelles, en Angleterre surtout où les camps étaient si formellement séparés. La Cour espère vaincre ses répugnances, et le roi invoquera sans doute le dévouement de M. de Talleyrand, comme il a invoqué le dévouement de tant d’autres personnages politiques pour les faire entrer dans son système et dans son ministère.

Si M. de Talleyrand n'accepte pas, on a bien songé à le remplacer par M. de Broglie, comme compensation à la présidence du conseil que M. Guizot n'a pu lui faire donner. Mais les même obstacles existent pour lui comme pour M. de Talleyrand, ce sont ses liaisons exclusives avec les Whigs.

On lit dans le Messager :

Les députés commencent à se mettre en route afin de se trouver à Paris pour l’époque de l'ouverture des chambres.

M. de Talleyrand, dont le retour avait été annoncé pour aujourd'hui, n'arrivera qu'au commencement de décembre. Les doutes exprimés ce matin par un journal sur l'intention où il serait de retirer sa démission, sont partagés par beaucoup de personnes.

******************************************


COLLECTION PHILIPPE MAILLARD









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement