Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

A

MADAME ADELAÏDE D'ORLEANS

EN DATE DU

20 JUILLET 1831







Londres, le 20 juillet 1831.

Mademoiselle aura sûrement reçu du prince Léopold lui-même une lettre écrite sur le sol français qu’il a voulu traverser pour avoir une occasion de plus de témoigner au roi son respect et son attachement. Ses dernières paroles, la veille au soir du jour où il est parti pour Bruxelles, ont exprimé le désir d’appartenir au roi par les liens les plus directs. J’ai laissé sans réponse aucune ce qu’il me disait, mais je dois l’écrire à Mademoiselle.

Dom Pedro avait la plus grande envie de venir à Paris ; il trouve dans le nom de sa femme quelques motifs qui l’en empêchent et il ne veut pas être un embarras. Je lui donne à dîner demain ; sa pente actuelle est toute française.

On est ici encore bien froid sur la cause polonaise. Les Russes abondent depuis l’arrivée de la grande-duchesse Hélène et de madame de Nesselrode ; ils font une course de vingt-quatre heures à Sidmouth où la grande-duchesse prend les bains, et ils reviennent à Londres parler contre la Pologne. Le prince Paul de Wurtemberg a été voir sa fille, et actuellement il est ici où il cherche à prouver que personne n’est plus propre que lui à être roi de Grèce. Je ne crois pas qu’aucun membre du corps diplomatique soit de son avis.

J’attends avec impatience le discours du roi ; je crois que les places fortes de la Belgique y figureront d’une manière qui sera agréable à Mademoiselle. Le roi de Hollande se montre très difficile ; j’ai été très fâché que pendant que M. de Wessenberg a été à La Haye, il ne s’y soit trouvé aucun ministre français. M. de Wessenberg l’a beaucoup regretté. Un Français avait des motifs différents à faire valoir pour amener l’acceptation. Nous éprouverons par la Hollande encore bien des difficultés. Des pertes réelles et une humeur naturelle rendent les bons conseils lents à se faire jour….

Recevez…

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


in MEMOIRES DE TALLEYRAND










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement