Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

GENERAL SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

27 JUIN 1831







Londres, le 27 juin 1831.

Monsieur le comte,

J’avais remis au prince Léopold deux ou trois phrases qui devaient être placées dans sa réponse aux députés belges et qui, je crois, auraient produit un bon effet. Il m’avait promis de les y insérer, et cependant, je ne les y ai pas trouvées.

J’en ai été fort mécontent, et j’ai écrit immédiatement au prince Léopold la lettre dont j’ai eu l’honneur de vous envoyer hier une copie. Ce matin, j’ai reçu une réponse que je joins ici parce qu’elle contient des explications dont on pourra tirer parti dans un temps ou dans un autre.

La question belge me paraît aujourd’hui posée aussi bien qu’elle peut l’être, et je pense que le gouvernement du roi sera à portée de repousser les attaques qui pourraient être faites à ce sujet. Quand des écrivains de parti viendront maintenant comparer la conférence de Londres à la Sainte-Alliance, ils seront de mauvaise foi, car la paix de l’Europe et l’indépendance de la Belgique ont été le résultat de cette conférence, et il n’y a rien de commun entre ces résultats et ceux qu’a obtenus la Sainte-Alliance.

Les députés belges sont partis cette nuit. M. le baron de Wessenberg qui, ainsi que je vous l’ai mandé hier, va se rendre à La Haye, quittera Londres ce soir. J’ai l’honneur de vous envoyer copie du protocole numéro 26 dont il sera porteur et des instructions qui lui sont remises. Elles sont confidentielles et doivent être secrètes. J’ai cru devoir écrire au chargé d’affaires de France à La Haye, pour qu’il contribuât, en tout ce qui pourrait dépendre de lui, au succès de la mission de M. de Wessenberg, et pour qu’il agît de concert avec lui, afin que la France ne parût pas étrangère aux démarches qui vont avoir lieu. Vous jugerez sans doute à propos de lui donner des instructions à ce sujet.

Les motifs du voyage de l’empereur dom Pedro à Londres ne sont pas encore connus ; il est logé en hôtel garni et prend le titre de duc de Bragance.

Je crois devoir encore inviter le gouvernement du roi à tenir extrêmement secrets les arrangements auxquels on s’est arrêté pour les affaires de la Belgique. Il ne faut pas que les ennemis de la paix puissent agir auprès de la population belge et des membres du congrès pour empêcher l’adoption des articles que les députés portent à Bruxelles.

Recevez…

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


in MEMOIRES DE TALLEYRAND










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement