Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

GENERAL SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

15 JUIN 1831







Londres, le 15 juin 1831.

Monsieur le comte,

J'ai reçu la dépêche que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire le 12 de ce mois.

Vous aurez vu par mes lettres d’hier et d’avant-hier que les affaires de Belgique faisaient quelques progrès, quoique aucun arrangement définitif ne puisse encore être regardé comme certain. Les plénipotentiaires du roi des Pays-Bas opposent de la résistance et augmentent les difficultés que nous avons à surmonter. Dans cette situation et malgré l’espérance que je conserve d’obtenir un bon résultat, je pense, monsieur le comte, que le gouvernement du roi doit se tenir prêt ; mais mon opinion est qu’il ne sera pas dans la nécessité d’agir.

J’ai eu l’honneur de vous mander qu’on se prononçait ici dans un sens tout à fait favorable aux Polonais et que l’on blâmait généralement la conduite tenue à leur égard en Gallicie. Le gouvernement anglais, s’appuyant sur l’opinion des jurisconsultes de la couronne qui ont déclaré qu’il y avait eu, de la part de la cour d’Autriche, violation des droits des gens, a fait et fera encore des représentations à Vienne. Mais il agira particulièrement, et il n’y aura pas lieu de former à ce sujet aucun concert, puisque l’Angleterre est la seule puissance avec laquelle nous pourrions agir d’accord. Tout le monde ici apprendra avec satisfaction que le gouvernement du roi a employé ses bons offices, le premier, en faveur du général Dwernicki et des Polonais qu’il commandait, mais il ne faut pas s’attendre à de grands efforts, parce que le gouvernement anglais ne s’occupe jamais fortement que d’une affaire et que, dans ce moment, il est surchargé parce qu’il en a deux : la réforme et la Belgique.

Par cette raison, l’arrivée de l’empereur dom Pedro et de sa famille en Europe n’a produit que très peu de sensation, et je puis vous assurer que l’on ne forme sur cet événement aucune combinaison politique, mais on y reviendra et l’on s’en occupera plus tard.

Le Gouvernement russe cherche à acheter ici une grande quantité de fusils. C'est pour ses besoins personnels, et peut-être aussi pour empêcher qu'ils ne soient vendus aux Polonais.

Recevez…

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


in MEMOIRES DE TALLEYRAND










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement