Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

GENERAL SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

31 MAI 1831







Londres, le 31 mai 1831.

Monsieur le comte,

On a reçu ici des nouvelles de La Haye, mais elles sont arrivées trop tard pour que j’aie pu vous en donner connaissance par le courrier d’hier.

Le roi de Hollande, en apprenant les dernières résolutions de la conférence et le projet de cession du grand-duché de Luxembourg, moyennant des compensations, a montré un grand mécontentement et une volonté assez prononcée de ne pas y souscrire.

Il fait remarquer, qu’ayant témoigné une grande déférence pour les décisions des puissances, en adhérant le premier, et il y a plusieurs mois, aux bases de la séparation, les Belges devraient se placer, sous ce rapport, dans une position analogue à la sienne ; il se croit donc fondé à demander que les protocoles, devenus obligatoires pour lui, soient enfin exécutés par les Belges, et jusqu’à ce qu’ils soient rentrés dans leurs limites et se soient soumis aux conditions de la séparation, le roi ne pense pas qu’on puisse lui proposer aucun échange de territoire, ni aucun arrangement pour le Luxembourg. Il ne voit même pas quels sont les moyens de compensation qu’on pourrait lui offrir pour le grand-duché.

Ces informations sont de nature à nous faire penser que nous éprouverons des obstacles à La Haye, mais je ne doute pas que nous ne parvenions à les surmonter, si les Belges adhèrent aux bases de la séparation. Il serait bon, je crois, que notre légation à La Haye cherchât à vaincre l’opiniâtreté du roi de Hollande, disposition qui est encore augmentée dans les circonstances actuelles par l’irritation que lui cause la perte de quatre millions de sujets, par l’affaiblissement de sa consistance politique en Europe, et enfin par l’observation qu’il peut faire que, malgré les pertes qu’il a éprouvées, il a adhéré aux bases de la séparation, tandis que ceux qui recueillent tous les avantages font de continuelles difficultés pour les accepter.

Nous devons mettre d’autant plus d’instance à nos démarches auprès du roi de Hollande, que nous ne pouvons pas douter qu’il ait la volonté de faire la guerre, si les Belges lui fournissent assez de motifs pour que l’agression ne puisse pas lui être reprochée.

Vous avez des données sur les forces militaires de la Hollande ; celles de terre montent à environ soixante mille hommes, sans y comprendre les milices, et celles de mer sont très imposantes ; car, outre quatorze bâtiments de guerre qui composent la croisière devant Anvers, il y a encore dans ces parages environ trois cents bouches à feu. On connait ici le courage et l’impétuosité des Belges, mais on pense que leurs ressources militaires sont bien inférieures à celles de la Hollande. A la vérité, l’état des finances de ce royaume ne permettra de maintenir longtemps sur le pied de guerre des forces aussi considérables ; mais c’est un motif de plus pour que les Hollandais souhaitent voir s’engager promptement des hostilités.

Recevez…

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. - Je viens d'apprendre, dans le moment, que M. de Blacas était arrivé à Londres et qu'il va se rendre à Holyrood.

******************************************


in MEMOIRES DE TALLEYRAND










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement