Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

GENERAL SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

25 MAI 1831







Londres, le 25 mai 1831.

Monsieur le comte,

Il n’est pas douteux que le roi de Hollande espérait que la résistance des Belges ayant enfin lassé la patience des grandes puissances, il allait se présenter pour lui des chances de guerre qu’il aurait avidement saisies. J’ai eu l’honneur de vous mander que M. de Zuylen était arrivé ici afin de représenter au gouvernement anglais et à la conférence les considérations qui pouvaient les déterminer à recourir aux moyens de rigueur.

Les idées de conciliation ayant, au contraire, prévalu, et le protocole numéro 24 ayant été adopté, les espérances de guerre nourries par la Hollande doivent être affaiblies ; mais, d’un autre côté, nous avons à craindre qu’elle n’admette pas, sans beaucoup de difficultés, l’idée d’entrer en négociation pour la cession du Luxembourg. C’est pour bien fixer son opinion sur la nécessité de cette transaction, et afin de diminuer autant que possible les embarras de cette affaire que, depuis l’adoption du protocole numéro 24, et depuis le départ de lord Ponsonby, j’ai, ainsi que quelques membres de la conférence, recherché plus particulièrement les ministres hollandais qui sont à Londres. Nous leur témoignons le désir, qu’ils expriment aussi, de voir le roi de Hollande, libre de toute inquiétude extérieure, pouvant se livrer tout entier à l’administration de ses Etats ; nous ajoutons que l’intérêt général et le sien, qui ne peut en être séparé, semblent exiger qu’il se prête à la négociation qui s’ouvrira avec lui, dès que les Belges auront acquiescé aux propositions qu’on vient de leur faire, et aussitôt qu’ils auront fait choix d’un souverain.

Nous leur représentons aussi que le Luxembourg est un pays éloigné des autres Etats hollandais, mal disposé pour entrer sous l’autorité du roi Guillaume ; que moins ils auront de points de contact avec les Belges, moins il s’élèvera entre eux de sujets de discussion ; qu’un capital considérable, ou un revenu bien calculé, peuvent présenter de grands avantages pour un administrateur aussi éclairé que le roi de Hollande. Enfin, nous ne négligeons aucun raisonnement, bon ou mauvais, pour leur faire adopter notre opinion sur l’utilité d’une transaction à laquelle nos gouvernements attachent la plus grande importance, puisqu’elle devient le moyen, et peut-être le seul moyen de faire les affaires de la Belgique.

Le Gouvernement anglais a autorisé sir Charles Bagot à agir en ce sens à La Haye, et l'on peut espérer que ce concours d'efforts y produira l'effet que nous désirons obtenir.

J’ai l’honneur de vous envoyer copie d’une note qu’un agent belge, nommé Michaelis, résidant à Francfort, où il a pris un établissement, a remis au président de la Diète qui l’a communiqué à des membres de la conférence. On sait ici, par Francfort, que cet agent est en correspondance avec M. Lebeau, ministre des affaires étrangères à Bruxelles. Vous verrez, par la lecture de cette pièce, que l’on serait autorisé à croire que le gouvernement belge désire s’unir intimement à la Confédération germanique, et qu’il met ses rapports avec l’Allemagne bien au-dessus de ses relations avec la France. J’ai pensé que le gouvernement du roi pourrait trouver dans ce document des indices utiles à recueillir.

Recevez…

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


in MEMOIRES DE TALLEYRAND










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement