Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LE VALET DE CHAMBRE

DE

M. DE TALLEYRAND





Il se nomme Jacob. Son maître en a fait presque un ministre ; M. Thiers en est très jaloux ; M. Marmitonlivet lui porte envie ; M. Sauzet le salue ; au château, tout le monde le respecte. Du reste, il est fort bon enfant ; il est comme bien des gens, il ne trouve pas que M. de Talleyrand soit un grand homme.

Pour effrayer la cour, le Mathusalem de la rouerie a répandu le bruit qu’il écrivait ses propres Mémoires. Une anecdote récente est venue donner du poids à cette rumeur. Un valet de l’hôtel ayant vendu à un épicier voisin quelques feuilles de vieux papier qu’il avait ramassées dans le cabinet de son maître, le fromage qu’on enveloppa dans ces feuilles se persilla tout aussitôt ; le beurre y devint rance, tout s’y corrompait ; on présuma dès lors que ces redoutables cornets ou enveloppes ne pouvaient provenir que des Mémoires de M. de Talleyrand. Malheureusement l’épicier était depuis trop longtemps dans sa partie, pour savoir lire. On n’a aucune certitude. A cette nouvelle, les libraires, ces vers rongeurs qui n’attendent pas la mort pour s’attacher aux cadavres, affluèrent chez M. de Talleyrand et lui demandèrent ses Mémoires ; le malin et vieux floueur les renvoya à Jacob son valet de chambre, en disant qu’il les lui avait légués, comme on laisse la litière aux palefreniers qui pansent les chevaux. On se tourna alors du côté de Jacob.

Jacob est lettré à peu près comme le général Bugeaud. Il ne comprend rien à ce qu’on veut lui dire ; cependant à force de s’entendre répéter que c’était à lui qu’appartenaient les Mémoires de M. de Talleyrand : il s’est mis en tête de les écrire. Il a commencé.

Il peint son maître en déshabillé ; on assure que c’est épouvantablement difforme.

Il raconte tout ce qu’il sait, et la sagesse de l’abbé, et la haute piété de l’évêque, et les économies du ministre, et le désintéressement de l’ambassadeur, et la franchise du diplomate, et la probité publique, et la loyauté politique, et les vertus privées, et la tempérance, et la continence, en un mot tout ce qu’il a pu contempler de qualités théologales en assistant au lever, au coucher et aux repas de M. de Talleyrand, en le servant à table et en lui changeant de chemises deux fois par jour.

Il y a surtout un chapitre sur la sainteté du serment, dans lequel Jacob décrit avec la plus grande exactitude toutes les cérémonies de prestations auxquelles il a assisté derrière son maître. Les formules ne varient pas, c’est toujours la même : « Je jure fidélité à … » (Il n’y a que le nom à changer.) A lui seul, ce chapitre formera trois volumes grand in-8°.

Le catalogue des costumes ressemble à l’inventaire d’un fripier.

Les libraires sont enchantés, ravis ; ils embrassent Jacob qui a découvert une si riche mine de scandale doré. Il y a déjà des bonnes feuilles sur la route de Bruxelles.

Maintenant, c’est M. de Talleyrand qui a peur de Jacob ; il recule devant lui, comme une femme laide recule devant un miroir.

Et il y a bien de quoi être épouvanté.

Jacob l’a vu de si près ! Et ce garçon a la meilleure mémoire du monde. Le valet de chambre d’un homme comme M. de Talleyrand devrait être sourd, aveugle et muet.



******************************************


LE CHARIVARI - 7 AOUT 1836







RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement