Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










BIOGRAPHIE DU DUC DE DALBERG





DALBERG (Eméric-Joseph, duc de ), né à Mayence en 1773 , fit d'excellentes études à l'université de Gottingue, et fut ensuite envoyé à la cour de Vienne pour y étudier la diplomatie comme secrétaire de la chancellerie. Son oncle, Charles - Théodore, électeur de Mayence, s'étant déclaré pour la France dans la conflagration qui menaçait l'empire germanique, le jeune baron de Dalberg fut frappé d'un sceau de réprobation. D'ailleurs, son esprit élevé et ses connaissances étendues étaient en contradiction avec le système étroit du cabinet de Vienne. Il servit successivement le roi de Bavière en qualité de conseiller de collège, et le margrave de Bade comme ambassadeur en France. Dans ces hautes fonctions le jeune diplomate s'attira l'amitié de M. de Talleyrand. Cet homme d'Etat lui fit épouser mademoiselle de Brignolle, que sa fortune et sa beauté faisaient également rechercher de toute la cour de France. M. de Dalberg dut également à l'amitié de M. de Talleyrand le poste de ministre des finances du prince de Bade. Il fut employé par l'empereur Napoléon aux négociations qui précédèrent son mariage avec Marie-Louise : cette circonstance acheva de décider sa fortune.

L'empereur récompensa l'heureux succès de sa négociation par les titres de duc et de conseiller d'Etat, et par une dotation de quatre millions de francs : l'heureux négociateur se fit alors naturaliser Français. M. de Dalberg partagea la disgrâce de M. de Talleyrand, et se retira de la cour en même temps que son protecteur. Dès-lors s'ourdissait contre Napoléon une sourde opposition qui ne servait pas à le perdre, mais qui était prête à profiter de ses revers. MM. de Talleyrand et de Dalberg furent du nombre de ces prudents ennemis du régime impérial.

Leur mécontentement éclata hautement le jour même de l'entrée des alliés à Paris ; aussi tous les deux furent-ils nommés membres du gouvernement provisoire qui s'organisa alors. M. de Dalberg fut adjoint au prince de Talleyrand, comme ministre plénipotentiaire au congrès de Vienne. En cette qualité, il signa le manifeste des puissances contre Napoléon. Cette conduite lui a été vivement reprochée : sa signature au bas d'un tel acte a rappelé que l'ex-empereur avait été le bienfaiteur du noble duc. Nous nous bornons à rapporter les faits. Si l'on voulait déverser le blâme sur tous les hommes dont la conduite politique a varié suivant les circonstances, bien peu de Français ayant traversé la révolution seraient à l'abri de reproche. Pour nous, génération nouvelle, étrangers aux excès et aux fautes de nos devanciers, ne les frappons pas d'un blâme trop rigoureux, bornons-nous à remercier la fortune de nous avoir fait naître assez tard pour profiter de leur exemple ! Détestons l'hypocrisie politique et le manque de foi, sans poursuivre de notre mépris les hommes que de difficiles circonstances ont rendus coupables ! Dans les cent jours, M. de Dalberg fut banni, et ses biens furent confisqués. A la seconde restauration il obtint, comme réparation de la proscription qu'il venait d'encourir, le grand cordon de la Légion d'Honneur, le titre de pair de France et de grandes lettres de naturalisation. M. de Dalberg reste éloigné de la tribune et fait peu parler de lui ; cependant on le regarde généralement comme l'un des pairs qui n'ont pas cessé de faire partie de l'opposition constitutionnelle.


**************************************


In HISTOIRE BIOGRAPHIQUE DE LA CHAMBRE DES PAIRS PAR A. LARDIER – PARIS – BRISSOT-THIVARS - 1829








RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement