Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










NOTE

DU

MINISTRE DES RELATIONS EXTERIEURES

A

M. D'AZARA

AMBASSADEUR D’ESPAGNE EN FRANCE

EN DATE DU

28 THERMIDOR AN IX

[16 AOUT 1801]



Paris, 28 thermidor an IX [16 août 1801]

Le soussigné est chargé de faire connaître à M. le chevalier Azara, ambassadeur de Sa Majesté Catholique à Paris, la peine qu'éprouve le Premier Consul des mauvais traitements que l'on fait éprouver en Espagne aux troupes françaises. Ces troupes n'ont été envoyées en Espagne qu'à la demande de Sa Majesté Catholique, pour obliger le Portugal à conclure avec la République une paix convenable, et aujourd'hui on semble prendre à tâche en Espagne d'abreuver de dégoût les officiers français, et de leur susciter toutes les tracasseries possibles. Des agents espagnols parcourent les campagnes pour recueillir des procès-verbaux et soulever le mécontentement des peuples contre l'armée française. On a même été jusqu'à proposer au général Leclerc de disséminer ses troupes dans plusieurs provinces, proposition injurieuse pour des drapeaux qui n'ont jamais été témoins d'aucune insulte. Et, dans un temps où l'on disait que les magasins de Ciudad-Rodrigo ne pouvaient pas nourrir l'armée française, on projetait d'y envoyer 5 000 Espagnols d'élite. Enfin il se passe dans ce moment-ci des choses que le Premier Consul ne peut expliquer, qu'il ne peut surtout pas concilier avec la dernière note que Votre Excellence a remise, note pleine de ces sentiments que lui-même n'a jamais cessé d'avoir pour Sa Majesté Catholique, et dont il vient de donner des preuves si éclatantes aux yeux de toute l'Europe. Le Premier Consul désire que M. Azara fasse connaître ces faits directement à Sa Majesté Catholique, pour que ce prince, dont la loyauté, la fermeté lui sont connues, mette fin à ces misérables intrigues en manifestant sa volonté. De son côté, le général Leclerc prend toutes les mesures pour que la discipline soit sévèrement observée, et pour que les soldats qui s’en écarteraient soient sévèrement punis. Le Premier Consul désire beaucoup que S. Exe. M. Azara fasse connaître, avec la précision et l'énergie convenables, la force des sentiments que fait naître chez le Premier Consul la conduite peu amicale de l'Espagne envers la France, et le peu d'égards qu'on lui montre. Il est persuadé que l'on cache à Sa Majesté Catholique toutes les insultes que l'on se permet à chaque instant contre le gouvernement français, soit par des écrits, soit par des faits.

Ch. Mau. TALLEYRAND.



******************************************









RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement