Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

GENERAL SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

23 MARS 1831







Londres, le 23 mars 1831

Monsieur le comte,

Des lettres de Francfort ont apporté ici la nouvelle que la proclamation du Régent de la Belgique au sujet du duché de Luxembourg avait excité, au plus haut point, le mécontentement de la Diète germanique, et que probablement elle donnerait lieu, de sa part, à des mesures de rigueur. Par suite des communications que votre lettre du 16 m’avait mis en état de faire, et celles de lord Palmerston, qui avait reçu les mêmes nouvelles de Francfort, le prince Esterhazy expédie, aujourd’hui même, un courrier directement pour Francfort, qui porte au plénipotentiaire autrichien dans cette ville l’invitation formelle de faire suspendre toutes les résolutions hostiles que la Diète aurait été disposée à adopter. Le prince Esterhazy en faisant cette démarche s’est fondé sur les déclarations que je lui ai faites, et a insisté aussi sur le changement du ministère français qui doit inspirer une nouvelle confiance.

Le comte d’Aerschot, envoyé du Gouvernement belge à Londres, s’est présenté chez lord Palmerston, qui lui a dit qu’il le verrait avec plaisir, mais qu’il ne pouvait entretenir aucun rapport officiel avec lui avant que le Régent se soit désisté des prétentions élevées dans sa dernière proclamation, dont les expressions sont pleines d’inconvenance.

J’ai reçu, hier soir, votre dépêche du 20 ; je ferai part à lord Palmerston de votre proposition d’envoyer un agent anglais en Italie, et je suis fondé à croire, d’après sa réponse aux premières ouvertures que je lui ai faites, que le Gouvernement anglais entrera dans vos vues à cet égard. Mon premier courrier vous portera sa résolution.

La seconde lecture du bill sur la réforme parlementaire a passé hier à la Chambre des communes à la majorité d’une voix ; la Chambre était très nombreuse, il y avait 601 votants. On croit que dans les comités qui auront lieu après cette seconde lecture, il sera proposé de grands changements au bill. La question est de savoir de quelle nature seront ces changements, car s’ils sont importants, le Gouvernement a déclaré qu’il ne les adopterait pas, et alors viendrait la ressource de la dissolution, sur laquelle l’opinion du Roi n’est connue de personne.

M. de Lafayette a parfaitement raison lorsqu’il écrit que le colonel espagnol Degan n’a pas reçu de passeport à l’ambassade de France. En voici le motif. M. le comte Molé, votre prédécesseur, a écrit, sous la date du 24 août 1830, qu’il ne devait être délivré par l’ambassade de France de passeports et de visa de passeports qu’aux étrangers munis de papiers visés par les ministres de leurs Cours respectives, et c’est là ce qui doit , jusqu’à de nouveaux ordres, nous servir de règle.

Recevez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.


******************************************


in CORRESPONDANCE AMBASSADE DE LONDRES 1830-1834










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement