Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

GENERAL SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

2 MARS 1831







Londres, le 2 mars 1831

Monsieur le Comte,

La proposition de la réforme parlementaire a été présentée hier soir à la Chambre des communes par lord John Russell. On a de la bienveillance pour lui, et son discours a été écouté avec intérêt, même par ses adversaires. Les partis étaient en présence, et il a été impossible à une première séance de juger de quel côté sera la majorité.

D’après le projet ministériel, les droits appartenant à des bourgs pourris seraient entièrement abolis pour soixante d’entre eux et conservés pour quarante-sept autres, avec cette modification qu’au lieu de deux membres que chaque bourg nommait jusqu’ici, il ne pourrait plus en être élu qu’un seul. Sept villes qui n’étaient point représentées à la Chambre des communes acquerraient le droit de nommer chacune deux membres. Le nombre des membres de la Chambre serait réduit de soixante, et par conséquent serait de cinq cent quatre-vingt-dix-huit, au lieu de six cent cinquante-huit qu’il était auparavant.

En supposant que le royaume de Grande-Bretagne compte vingt-deux millions d’habitants, il y aurait, d’après la proposition du Gouvernement, un électeur pour quarante-huit habitants.

Le numéro du Times d’aujourd’hui rend un compte exact du projet ministériel : la discussion qui a été peu intéressante hier, recommencera ce soir et sera rendue fort importante par les membres qui seront entendus ; je vous en rendrai compte demain.

Je ne dois pas négliger d’attirer votre attention sur les membres du parti carliste en Angleterre ; la saison rendra bientôt les communications entre ce pays et la France beaucoup plus faciles, et il serait convenable d’exercer la plus active surveillance sur ce point. Je vous rappelle à cette occasion ma lettre que vous a apportée le dernier courrier. Si vous jugiez que la présence de Charles X en Ecosse pût par son voisinage être dangereuse pour la tranquillité intérieure de notre pays, je serai en position, dans le cas où vous m’en donneriez l’ordre, de demander au Gouvernement anglais qu’on invitât ce prince à choisir un autre pays pour sa résidence.

Je viens de lire, dans le numéro du Courrier français du 28 février, un article dirigé contre moi. Comme les faits qu’il renferme pourraient être répétés, j’éprouve le besoin de vous rappeler, Monsieur la Comte, que par ma dépêche n°97, je les ai rétablis tel qu’ils sont. En effet les traités de 1814 doivent être soigneusement distingués de ceux de 1815 ; je m’honorerai toujours autant d’avoir signé les premiers que d’avoir donné ma démission plutôt que de prendre part aux derniers.

Recevez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.


******************************************


in CORRESPONDANCE AMBASSADE DE LONDRES 1830-1834










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement