Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

GENERAL SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

13 DECEMBRE 1830







Londres, le 13 décembre 1830

Monsieur le Comte,

Je vous renvoie le courrier qui m’a apporté votre dépêche du 8 de ce mois. Je vous écris aujourd’hui seulement dans la crainte qu’au milieu des circonstances actuelles mon silence ne vous cause quelque inquiétude, car l’absence des ministres anglais qui sont à la campagne a suspendu nos conférences et ne me laisse par conséquent rien d’intéressant à vous dire sur la marche de nos affaires.

Dans ma dépêche du 28 septembre (n° 5), j’avais demandé à M. le comte Molé de faire rétablir un moyen d’informations qui avait toujours été employé dans les relations du ministère avec l’ambassade de France à Londres. Je veux parler de la voie télégraphique par laquelle on avait l’habitude de transmettre les nouvelles importantes qui pouvaient se réduire à quelques lignes. Si vous voulez vous faire représenter ma dépêche, Monsieur le Comte, vous y trouverez les raisons qui m’ont fait adresser cette demande. Je dois ajouter à leur appui que les événements qui se passent dans le Nord et le grand procès qui vase juger à Paris rendent plus que jamais nécessaire de promptes communications entre le Gouvernement et moi, et réciproquement. Vous sentirez combien il me sera utile de pouvoir rectifier les bruits mensongers que la malveillance et la cupidité chercheront à accréditer au sujet du procès des ministres, et d’autre part l’importance pour moi d’être informé promptement de tout ce qui pourrait avoir de l’influence sur les négociations que je suis appelé à suivre ici.

Il suffira de rappeler les ordres donnés antérieurement, et j’espère avoir bientôt une réponse satisfaisante de vous sur ce point.

Recevez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.


******************************************


in CORRESPONDANCE AMBASSADE DE LONDRES 1830-1834










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement