Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

MARECHAL MAISON

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

22 NOVEMBRE 1830







Londres, le 22 novembre 1830

Monsieur le Marechal,

Les anciens ministres anglais ont été appelés aujourd’hui chez le Roi pour y remettre le sceau de leurs différentes secrétaireries d’Etat ; ainsi demain les nouveaux ministres entrent en fonction.

J’ai reçu ce matin la dépêche du 16, dans laquelle vous traitez des différentes questions que doit naturellement soulever l’état actuel des choses en Belgique ; je l’ai lue avec une grande attention.

Dans les entretiens que nous avons eu ici au sujet des affaires de ce pays, tous les ministres qui composent la Conférence ont été d’avis qu’il fallait ne s’occuper encore que de l’acceptation définitive de l’armistice. A présent, tout l’avenir est trop vague dans leur esprit pour qu’ils s’en occupent, et ce n’est qu’après avoir reçu de nos commissaires des renseignements positifs sur les différents partis qui se sont formés dans le Congrès national, que nous aborderons les grandes questions que vous traitez dans votre dépêche du 16. Je trouverais au moins inutile de dire, dans les conférences, mon opinion avant que les autres ministres soient disposés à me dire la leur. Dans les conversations, chacun se tâte et en reste là.

Nous attendons, mercredi 24, des lettres de nos commissaires. Le commissaire français vous écrira directement, et lorsque nous aurons de ses nouvelles, je presserai ici pour qu’on reprenne les conférences. Nous y entrerons plus avant dans les affaires de la Belgique ; c’est alors que je pourrai me servir utilement des excellents documents que vous m’avez envoyés.

Recevez, Monsieur le Maréchal, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.


******************************************


in CORRESPONDANCE AMBASSADE DE LONDRES 1830-1834










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement