Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

MARECHAL MAISON

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

16 NOVEMBRE 1830







Londres, le 16 novembre 1830

Monsieur le Marechal,

Le duc de Wellington et ses collègues ont donné aujourd’hui leur démission, qui a été acceptée par le Roi. Une majorité de 29 voix sur 437 votants s’était déclarée hier soir contre eux, dans la Chambre des communes, sur une question relative à la liste civile. Il s’agissait de décider si elle serait référée à un comité spécial. L’administration s’y opposait comme contraire aux précédents établis.

les ministres ont mieux aimé se retirer devant cette première manifestation des dispositions hostiles de la Chambre que d’attendre la discussion de la proposition de M. Brougham, leur défaite ne pouvant plus être douteuse. Le duc de Wellington, dans la Chambre des pairs, et sir Robert Peel, dans la Chambre des communes, ont annoncé que le ministère qui ne se croyait plus sûr de l’appui du Parlement donnait sa démission, maisqu’il conservait les affaires, afin de ne pas en interrompre le cours, jusqu’à ce que le Roi eût choisi son successeur. Cette communication a été reçue sans aucune manifestation de joie ou de regret. Lord Grey, lord Spencer ou le duc de Richmond seront, dit-on, chargés de former une nouvelle administration dont la couleur appartiendra au parti whig modéré.

La question de la régence a été soumise hier par le lord chancelier à la Chambre haute ; la duchesse de Kent sera seule régente, et la jeune princesse, reine à dix-huit ans. Suivant le projet, il n’y a point de conseil de régence. On est généralement satisfait de cette disposition.

La motion de M. Brougham sur la réforme parlementaire est remise au 25.

Nous avons eu aujourd’hui sur les affaires de Belgique une conférence où le duc de Wellington ne s’est point trouvé. L’ambassadeur des Pays-Bas a communiqué une modification aux limites du protocole de la part de son Gouvernement. Ces limites sont trop avantageuses à la Hollande et trop peu à la Belgique. Nos commissaires, qui repartent demain, seront autorisés à les mettre en avant, mais sans obligation de s’y tenir. Au reste, nous devons nous réunir avant leur départ pour convenir définitivement de leurs instructions, et je vous écrirai demain avec plus de certitude.

Recevez, Monsieur le Maréchal, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. – On me dit, dans le moment, que lord Grey était chargé positivement de former le ministère.

Je vous prie, pour les choses importantes que vous auriez à me faire savoir comme pour celles que j’aurais à vous mander, de rétablir la voie télégraphique que j’ai sollicitée en vain depuis trois mois.

L’échec éprouvé par le ministère a fait baisser aujourd’hui les fonds de 1 ½.

Comme M. Bresson peut être retenu plusieurs jours à Bruxelles, je vous prie de faire partir immédiatement M. de Bacourt.


******************************************


in CORRESPONDANCE AMBASSADE DE LONDRES 1830-1834










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement