Optimisé pour
Espace de téléchargement





TALLEYRAND D'APRES GERARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE MOLE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

1ER NOVEMBRE 1830







Londres, le 1er novembre 1830

Monsieur le Comte

Ma position devient des plus embarrassantes, et je ne dois pas vous le cacher. J’ai vainement compté hier et aujourd’hui sur le retour de M. de Chenoise. Nous sommes à la veille du discours du Roi d’Angleterre, et je n’ai aucune nouvelle officielle du parti pris en France relativement aux conférences. Ce que je sais, je le tiens uniquement de la confiance des principaux membres du corps diplomatique. J’avais cependant insisté dans mes dépêches précédentes sur l’importance qu’attachait le cabinet anglais à connaître les intentions définitives du Gouvernement du Roi avant l’ouverture solennelle du nouveau Parlement par Sa Majesté Britannique. Le rôle de l’ambassadeur de France eût été de donner plutôt que de recevoir des informations en pareille conjoncture. Il est résulté de l’incertitude forcée de mes paroles et de mes démarches un déplacement de position ; il m’est devenu difficile de retenir la direction de cette grande affaire qui nous était à peu près dévolue dans le principe. Ces inconvénients m’ont paru trop graves pour ne pas vous les faire connaître.

Les événements récents en Europe, l’attitude prise par l’Irlande et l’agitation qui se manifeste sur quelques points de l’Angleterre, ont réagi ici sur les esprits conservateurs. Les rangs des hommes intéressés au maintien de l’ordre actuel se resserrent. Le duc de Wellington vient de se fortifier d’un rapprochement qui s’est opéré entre lui et les chefs du parti tory. Le duc de Newcastle, le marquis d’Hertford lui apportent leurs voix. Plusieurs autres noms moins marquants suivent leur exemple. Le parti whig lui-même montre beaucoup moins d’exigence dans ses prétentions. L’on dit que quelques concessions de principes et de personnes l’uniraient à l’administration actuelle qu’il ne faudrait pas croire ébranlée. Il était naturel qu’un nouveau règne et la convocation d’un nouveau Parlement missent du mouvement dans les esprits ; quelques réunions populaires ont eu lieu ; les doctrines de réforme y ont été reproduites, mais tout ici finit par des pétitions. L’exercice de ce droit salutaire est la limite que l’opposition n’a pas encore osé franchir. En Irlande, les partisans du rappel de l’acte d’Union se sont récemment montrés plus à découvert ; mais leur chef, M. O’Connell, dans une altercation personnelle avec sir Henry Hardinge, vient de se déconsidérer, et son influence doit en souffrir.

Je vois, par les journaux français du 29, que vous avez su avant nous l’évacuation d’Anvers et le départ du prince d’Orange. Des bruits contradictoires l’envoient tour à tour à La Haye et l’amènent à Londres. S’il nous arrivait ici, le cabinet anglais s’en accommoderait peu.

Je vous adresse un extrait du Times qui contient quelques réflexions anticipées sur le discours que le Roi prononcera demain et que je vous expédierai immédiatement. Il eût été beaucoup plus positif, si l’on n’avait pas laissé le cabinet anglais dans l’incertitude. N’en concluez pas que sa disposition pour la paix soit changée. Elle ne l’est pas.

Recevez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


in CORRESPONDANCE AMBASSADE DE LONDRES 1830-1834










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement