Optimisé pour
Espace de téléchargement






COLLECTION PHILIPPE MAILLARD




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










L A S

D'ALEXANDRE DANIEL,

BARON DE TALLEYRAND

AU DUC DE ROVIGO

EN DATE DU

20 MARS 1833

SUR UNE DEMANDE DE RECOMMANDATION







Florence, ce 20 mars 1833

Monsieur le duc

J’ai reçu la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire en faveur de M. Joseph Bensamon et me suis empressé de la remettre à M. le …. ? Fossombrone qui m’a promis de prendre à son sujet tous les renseignements possibles et de s’y intéresser. Je m’empresserai à vius envoyer la réponse officielle dès qu’elle me sera parvenue.

Je crois, Monsieur le duc, devoir recommander à votre bienveillance le porteur de cette lettre, l’ancien consul britannique à Alger M. Mac Donald, qui est maintenant établi ici, m’a la note ci-jointe à son sujet ; je crois devoir vous la transmettre en original ; vous y verrez qu’il suppose qu’il peut être utile au service de la France et y servir charmé de pouvoir vous être agréable au moins en quelque chose.

Permettez aussi que je recommande à votre obligeance, un officier distingué que j’ai beaucoup connu et que j’aime comme un excellent ami, M. Korte, chef d’escadron aux chasseurs d’Afrique, est un homme expérimenté, dévoué, et un ami sur lequel on peut aveuglément compter. Tout ce que vous pourrez faire pour lui, Monsieur le duc, sera me rendre un service, et je crois que vous n’aurez qu’à vous féliciter de l’avoir activement employé.

Je suis charmé, Monsieur le duc de voir que la mission que le Roi a daigné me confier va me mettre en rapport avec vous ; croyez au zèle que je mettrai à m’acquitter des différentes affaires que vous croiriez utile de me confier et au plaisir que j’aurais à pouvoir vous être utile ou agréable dans les importantes fonctions que vous remplissez.

Je ne veux pas finir cette lettre sans vous réitérer, Monsieur le duc, l’assurance de la haute considération avec laquelle j’ai l’honneur d’être, Monsieur le duc, votre très humble et très obéissant serviteur.

Le baron de Talleyrand, ministre de France en Toscane.

A Monsieur le duc de Rovigo, gouverneur d’Alger

******************************************


COLLECTION PHILIPPE MAILLARD










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement