Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

13 JUILLET 1831







13 juillet 1831

Monsieur le Comte,

Le conseil d’avant-hier, et même celui d’aujourd’hui, ont été occupés de régler le couronnement du Roi qui est définitivement fixé au 8 septembre et cela a retardé les réponses que j’attendais relativement à la publicité à donner aux résolutions déjà prises sur les places fortes et sur la communication que j’ai faite pour obtenir de l’Angleterre une démarche commune avec la France en faveur de la Pologne. Ce ne sera donc que demain ou après demain que je serai en état de vous écrire sur ces deux importantes affaires.

Les nouvelles que nous recevons de La Haye sont faites pour donner de l’inquiétude sur les dispositions du Roi de Hollande. Le discours de M. Lebeau qui, pour faire agrées les propositions de la conférence, a interprété plusieurs articles et particulièrement celui qui regarde Maëstricht, a inquiété le Roi de Hollande au plus haut degré. Il réunit conseils sur conseils et les lettres d’aujourd’hui nous prouvent que l’irritation produite par le discours de M. Lebeau est loin d’être calmée.

J’ai l’honneur de vous envoyer la copie d’une lettre que la conférence a écrite hier à M. le baron de Wessenberg afin d’adoucir les craintes du Roi de Hollande. Ce qu’il y a de sur c(est que cette affaire est la plus difficile à conduire qui se soit peut-être présentée depuis 20 ans aux affaires étrangères. Nous attendons par le paquebot de demain des lettres dont j’aurai l’honneur de vous rendre compte.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. – La Prusse est très aigrie par le discours de M. Lebeau qui augmente beaucoup les difficultés de l’affaire de Belgique.

Le prince Léopold, s’il ne change pas de disposition, partira samedi par Calais.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement