Optimisé pour
Espace de téléchargement






MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

1ER AVRIL 1831







Londres, le 1ER avril 1831

Monsieur le Comte,

Les mémoires sur lesquels vous désirez appeler l’attention de la conférence lui ont déjà été produits par les députés belge au commencement du mois de janvier dernier, l’un en entier et l’autre sous une autre forme. La conférence les a examiné avec soin ainsi que d’autres pièces traitant de la même matière. Plusieurs séances ont été consacrées à ce travail et ce n’est qu’après une mure délibération que les plénipotentiaires se sont décidés à prendre pour règle les traités existants. Le protocole du mois de janvier a été le résultat de ce travail.

J’ai du d’après vos ordres demandé une nouvelle réunion des membres de la conférence pour leur présenter les difficultés qui vous avaient été soumises par les députés belges ; je me suis servi de toutes les raisons favorables pour eux contenues dans votre dépêche du 22 mars qui m’a été apportée hier par M. Perrier. Les membres de la conférence, après un nouvel examen, n’ont pas trouvé de motifs nouveaux qui pussent leur faire adopter une autre opinion que celle qu’ils ont exprimée dans le protocole du 20 janvier. Je joins ici un extrait de tout ce qui a été dit sur cette matière.

Je regarde, suivant votre expression, comme non avenue, la dépêche confidentielle que vous m’avez écrite le 22 mars, mais je dois vous dire que les conversations que vous avez eues sur le même sujet avec quelques uns des ministres qui sont à Paris ont été l’objet de leurs dépêches, ce qui fait que lord Palmerston m’en a parlé hier ayant à la main la dépêche de lord Granville dans laquelle il en était question.

Recevez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement