Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

18 JANVIER 1831







Londres, le 18 janvier 1831

Monsieur le Comte,

Il est arrivé ce matin pendant la Conférence des nouvelles de La Haye et de Belgique : celles de La Haye portent qu’au reçu du protocole du 9, le roi des Pays-Bas aurait donné l’ordre à ses troupes qui marchaient au secours de Maëstricht de s’arrêter. Le courrier de Belgique, apportant la nouvelle que les Belges quoiqu’ils eussent reçu le protocole du 9 dont je viens de vous parler, se dirigeaient sur Maëstricht et se disposaient à entourer cette place. Cette nouvelle complication a causé beaucoup d’irritation parmi les membres de la Conférence. Après une discussion fort vive qui a duré près de cinq heures on s’est un peu calmé et on s’est décidé à faire le protocole dont j’ai l’honneur de vous envoyer la copie : il partira ce soir pour Bruxelles et pour La Haye ; lord Palmerston envoie un courrier à cet effet.

Comme avec des gens aussi inconsidérés que les Belges et aussi susceptible d’irritation que le roi de Hollande, il faut tout prévoir ; je vous prie de me donner des instructions dans le cas où l’on serait obligé d’en venir au blocus des différents ports de la Belgique comme le porte le protocole. Ne trouveriez-vous pas comme convenable qu’alors pour éviter toute scission dont les suites pourraient avoir de graves conséquences et pour que la France marquât son importance maritime, ne trouveriez-vous pas convenable, dis-je, de vous entendre à cet effet avec le gouvernement anglais.

J’espère que malgré les inconséquences et la légèreté des Belges, on ne sera pas réduit à cette extrémité, mais cependant si on y arrivait, il faut que tout soit convenu d’avance. Je suis fondé à croire que lord Granville vous fera quelques ouvertures à cet égard.

Recevez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

P. S. Les nouvelles que l’on a reçues aujourd’hui de La Haye donnent à penser que le blocus d’Anvers sera levé à l’époque du 30 janvier, dernier terme exprimé dans le protocole du 9 : c’est ce qu’annonçaient les lettres reçues par les plénipotentiaires hollandais et par lord Palmerston. Du reste, le roi de Hollande nous a appris à ne compter que sur ce qui est fait.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement