Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE MOLE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

23 OCTOBRE 1830







Londres, le 23 octobre 1830

Monsieur le Comte,

M. de Vaudreuil arrive. Privé depuis quelque temps de vos communications, j’avais dû me renfermer dans mon premier langage. Je m’y suis tenu dans toutes les occasions où j’ai vu lord Aberdeen ou le duc de Wellington, et j’ai dû m’expliquer ce matin dans les mêmes termes. L’arrivée de M. de Vaudreuil sera pour moi un motif de revenir sur ce sujet. Mais je ne dois pas vous laisser ignorer, que toute mon insistance ne m’a jusqu’à présent conduit à aucun progrès. Le cabinet anglais persiste dans sa première résolution de ne pas accepter Paris pour siège des conférences. Il trouve ce terrain trop agité, et les ambassadeurs qui y sont accrédités trop peu préparés pour une solution prompte des grandes difficultés du moment. Il regrette le temps déjà écoulé et pressé de nouveau par le roi des Pays-Bas, il lui en coûte d’ajourner encore sa réponse. Je désire que vous me fassiez promptement savoir quelle détermination vous opposez définitivement à cette résistance.

L’on a eu ici connaissance de la démarche d’un monsieur Jean de Dieu qui est allé à Paris demander un prince français pour la Belgique. L’on a remarqué que fidèle à la marche qu’il a adopté, le gouvernement du Roi n’avait point voulu le rencontrer.

Il y a quelque agitation en Irlande. Un parti s’y prononce pour le rappel de l’acte d’Union, un autre y réclame d’importantes modifications telles que le rétablissement du Parlement irlandais. Le vice-roi a défendu par une proclamation toute réunion qui aurait pour but la discussion de ces questions, je vous tiendrai au courant de tout ce qui se passera à cet égard.

Recevez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 10










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement