Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

12 OCTOBRE 1831







12 octobre 1831 à 6 heures du soir.

Monsieur le comte,

Londres est tranquille : cependant il y a quelques tentatives pour briser des fenêtres mais la police est nombreuse et active et les précautions sont prises pour prévenir des désordres plus graves.

Dans les campagnes il y a de l’agitation, surtout dans le nord à Derby les troubles ont été assez sérieux pour exiger pour exiger l’emploi de la force militaire : la troupe a tiré et quelques hommes ont été tués. On doit déplorer, aussi, les excès qui ont eu lieu à Nottingham : le château du duc de Newcastle a été entièrement brûlé.

Le roi a reçu, ce matin, au palais de Saint James, des pétitions de la Cité et des corporations de Londres en faveur du Bill de réforme et pour exprimer le désir de conserver le ministère. La réponse de S. M. a eu pour but de calmer les esprits : on la connaîtra demain.

Lord Grey, comme je vous l’ai déjà mandé, m’a dit ce matin positivement, qu’il n’y aurait pas de changement dans le cabinet. Le Roi soutient ses mesures.

Lord Granville part ce soir. Le roi d’Angleterre l’a chargé de témoigner, de nouveau à S. M. son attachement pour sa personne et la confiance que lui a inspiré son amour pour la paix et la sagesse du ministère dont S. M. s’est entouré.

La conférence qui devait avoir lieu ce matin a été remise à ce soir à cause du lever du Roi. Le désir que nous avons d’avancer le travail nous fera probablement employer une partie de la nuit. Chaque jour nous reconnaissons que nous avons bien besoin de finir car les plénipotentiaires russes commencent à parler avec un ton fort différent de celui qu’ils avaient depuis six mois. Cependant malgré quelques formes d’arrogance, je ne crois pas davantage à des dispositions pour la guerre.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement