Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

5 OCTOBRE 1831







5 octobre 1831

Monsieur le comte,

J’ai eu l’honneur de remettre ce matin, à la Reine d’Angleterre la lettre que S. M. lui a écrite à l’occasion de son couronnement. La reine a paru extrêmement sensible à ce témoignage d’affection et en me chargeant d’exprimer toute sa gratitude elle a montré aussi le désir que le Roi et son auguste famille fussent bien assurés de l’attachement sincère qu’elle lui porte.

Au moment où vous recevrez cette lettre vous aurez probablement appris que, sur la demande de la Conférence, le roi de Hollande avait consenti à prolonger de quinze jours, c’est-à-dire jusqu’au 25 octobre à midi, l’armistice qui devait expirer le 10 de ce mois. Nous en avons été prévenus ce matin par un courrier de La Haye et la communication nous en a été faite immédiatement par les ministres de Hollande.

Cette résolution du roi Guillaume confirme ce que j’ai eu l’honneur de vous mander dans plusieurs de mes lettres. J’avais des motifs suffisants pour croire, en effet, que le roi de Hollande ne reprendrait pas les hostilités et qu’il laisserait, comme vous le voyez, le temps indispensable pour terminer les arrangements relatifs à la séparation de la Hollande et de la Belgique.

A présent vous pouvez savoir si cette affaire sera, ou ne sera pas finie avant le 25 octobre. Le traité pourrait être signé dans quatre jours et un traité signé par les 5 Puissances réunies est un résultat immense dans la situation actuelle de l’Europe.

La discussion sur le Bill de la réforme continue dans la chambre des Pairs, où beaucoup de talents se font remarquer de part et d’autre dans des discours qui fixeront, sans doute, votre attention. L’opinion de ce soir était le rejet du Bill avec quelques voix de plus mais on croyait que la discussion pourrait les lui rendre. Le résultat ne sera connu probablement que demain fort tard dans la nuit. J’expédierai, aussitôt, quelqu’un à Calais et vous serez informé immédiatement par le télégraphe.

La ville de Londres est dans la plus grande tranquillité. On ne s’attend à aucun mouvement populaire si le Bill est rejeté. Cependant le gouvernement a pris des précautions.

On pense qu’il pourrait y avoir de l’agitation dans les villes manufacturières.

Personne ne croit à un changement du ministère.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement