Optimisé pour
Espace de téléchargement









MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

30 SEPTEMBRE 1831







30 septembre 1831

Monsieur le comte,

J’ai eu l’honneur de vous envoyer, le 27 de ce mois, les instructions que la Conférence pour les affaires de la Grèce a préparées pour les ambassadeurs des trois cours à Constantinople.

Lord Palmerston désire que nous différions de transmettre ces instructions au chargé d’affaires de France et il a fait la même demande au prince de Lieven qui a consenti à retarder l’expédition qu’il avait à faire à l’ambassadeur de Russie à Constantinople.

Cette demande de lord Palmerston tient à ce que sir Robert Gordon ayant quitté cette résidence, le gouvernement anglais s’est trouvé dans la nécessité d’envoyer un ministre extraordinaire pour suivre la négociation sur la Grèce ce qui doit retarder l’ouverture de cette négociation puisque sir Stratford Caning a besoin d’une quinzaine de jours pour préparer son départ et qu’il faudra encore un délai assez long pour qu’il soit rendu à son poste.

Lord Palmerston désire par ces motifs que l’expédition des instructions n’ait lieu que lorsque sir Stratford Caning pourra se mettre en route et, comme je le disais tout à l’heure, il pense que ce sera dans une quinzaine de jours. J’aurai soin, au reste, de vous en avertir exactement.

J’ai reçu les dépêches que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 27 et le 28 de ce mois. Je crois, M. le comte, que le gouvernement du Roi ne doit pas attacher une trop grande importance aux rapports qui lui sont faits sur les dispositions qu’on suppose au roi de Hollande de recommencer les hostilités à l’expiration de l’armistice. On est beaucoup plus rassuré ici et l’on se croit même certain qu’il n’y aura aucune agression de la part du roi Guillaume au surplus, M. le comte, il peut convenir au gouvernement de S. M. de n’accepter, à cet égard, aucune responsabilité et, tout en faisant ses préparatifs, de la laisser peser sur la Conférence : elle ne perd pas un moment pour terminer l’épineuse affaire qui nous occupe depuis un an.

Tout est encore incertain sur le sort du Bill pour la réforme : cependant je crois pouvoir assurer que quelle que soit l’issue des débats dans la chambre des Pairs le ministère ne sera pas changé.

Vous pouvez voir dans le Times du 30 que lord Londonderry m’a attaqué hier dans la chambre des Lords comme exerçant une influence trop française sur la détermination du gouvernement anglais et sur celle que prenait la Conférence. Plusieurs membres du cabinet ont pris vivement la défense de l’ambassadeur du Roi et il est sorti, en ma faveur, des avocats de tous les rangs, le duc de Wellington d’un côté, et lord Holland de l’autre. Lord Grey était absent. Le Times vous rendra mieux compte de la France que je n’oserais le faire moi-même.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement