Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

30 AOUT 1831







30 août 1831

Monsieur le comte,

M. le général Baudrand est arrivé hier soir et m’a remis la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 27 ainsi que les autres lettres dont il était chargé.

J’ai conduit ce matin M. le général Baudrand chez lord Grey et chez lord Palmerston parce qu’ayant quitté tout récemment la Belgique, il était plus à portée que personne de faire connaître l’état d’anarchie menaçante où se trouve ce pays, et la position critique du roi Léopold.

M. le général Baudrand a fait cet exposé avec beaucoup de lucidité et il y a ajouté des considérations puisées dans l’état particulier de la France ; mais, nous avons trouvé les ministres très occupés de leur position personnelle, des difficultés que leur suscite une opposition qui s’empare, pour les renverser, de questions qui intéressent l’amour propre national et nous n’avons encore reçu d’eux aucune réponse qui fût de nature à satisfaire aux désirs du gouvernement du Roi. Cependant, je dois dire que malgré les attaques dont ils sont l’objet, leur disposition pour la France n’a pas changé.

Lord Grey, et lord Palmerston étaient un peu pressés, et comme je désirais que le général Baudrand fût complètement entendu nous avons pris, pour demain, deux rendez-vous : un, à midi, chez lord Grey, l’autre, à 1 heure, chez lord Palmerston. J’y laisserai aller le général Baudrand seul ; il est bon de donner aux ministres une impression nouvelle, comme ils sont accoutumés aux considérations que j’emploie, chaque jour, vis-à-vis d’eux, il est convenable qu’ils entendent les mêmes choses présentées sous un autre point de vue.

Le général Baudrand m'a dit que quelques parties de nos troupes rentraient en France. Je crois qu’il serait utile que vous fissiez annoncer, chaque jour, dans les feuilles publiques, sans réflexion, quels sont les corps qui rentrent.

La Conférence a reçu aujourd’hui les pouvoirs des ministres hollandais et belges.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement