Optimisé pour
Espace de téléchargement











MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE SEBASTIANI

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

28 AOUT 1831







28 août 1831

Monsieur le comte,

L’entretien que lord Grey a eu avec le duc de Wellington et dont je vous ai parlé dans ma lettre d’hier n’a pas changé les dispositions du ministère anglais relativement à la démolition des places de Belgique, et il est résolu à tenir la promesse qu’il nous a donné pourvu que nous ne fassions pas dépendre l’évacuation de la Belgique de la destruction des forteresses car, je le répète, le gouvernement anglais, pour satisfaire à l’amour propre national, est obligé de vouloir que ce résultat arrive par son consentement, et non par l’effet de notre occupation militaire.

Je pense, M. le comte, qu’il serait utile que dans vos communications habituelles avec lord Granville vous lui disiez qu’ayant reçu de lui, comme je l’ai reçu ici de lord Grey et de lord Palmerston, l’assurance positive que les places de Belgique seront démolies, vous regardez ce point comme parfaitement entendu entre les deux gouvernements. Vous ne pouvez trop rappeler à lord Granville comme je le fais aux ministres anglais qu’ils n’ont cessé de répéter : « Ayez confiance en nous : les places que vous désirez voir démolir le seront. » C’est cette confiance qu’il est important de conserver parce qu’elle établit notre position vis-à-vis de l’Angleterre avec laquelle, dans la question actuelle, nous sommes entrés dans des relations de bonne foi réciproque.

Les embarras du ministère sont grands et sont encore augmenter par les difficultés qu’il éprouve de la part des Directeurs de la Banque qui sont, presque tous, dans une ligne d’opinion opposée à celle de l’administration actuelle. On croit que ses plans de semaine sont, par cette raison, imparfaitement arrêtés ; mais, ce qui soutient le ministère, c’est la mesure de la réforme que lui seul peut conduire jusqu’à la fin et dont je suis à croire que les Tories, au point où sont parvenues les choses, n’aimeraient pas à se charger.

Ce parti cherche à nous faire perdre les avantages que nous pouvons retirer de nos rapports intimes avec le ministère actuel et, c’est dans cette vue qu’à la chambre des Pairs, il attaquera vivement mardi prochain, le Bill qui diminue les droits d’entrée sur les vins de France et les assimile aux vins du Portugal. Cependant on croit que cette opposition n’empêchera pas qui rentre dans les principes de M. Huskinson et qui est soutenue par la popularité qu’avait son administration. Rien n’est sûr à cet égard.

M. van de Weyer vient de recevoir un pouvoir. Je ne sais pas encore si les communications entre les Belges et les Hollandais seront directes : je sais, qu’à cet égard, il y a beaucoup de répugnances des deux côtés.

Si on ne peut pas les surmonter, nous prendrons les formes du traité de Riswick. Ce serait alors par les médiateurs que passeraient tous les instruments des deux parties. C‘est le précédent le plus applicable à une position semblable. Je ne lui trouve d’autre tort que de me vieillir de 140 ans, ce dont je n’ai pas besoin.

Je suis porté à croire que le gouvernement anglais désire que don Pedro assiste au couronnement du Roi ; ce serait, alors, uniquement une course qu’il aurait faite ici ; mais le ministère souhaite qu’il n’ait pas trop l’air de s’être jeté dans les bras de la France.

Agréez, Monsieur le Comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 11










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement