Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE DE RIGNY

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

22 MAI 1834







N° 50

Londres, le 22 mai 1834

Monsieur le comte,

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 19 de ce mois sous le N° 43.

Les ratifications portugaises ne sont point encore arrivées. On ne peut expliquer ce retard que par l’état de la mer, qui n’a pas depuis quelques jours favorisé les arrivages de Portugal.

Le prince de Lieven, ambassadeur de Russie à Londres pendant les vingt dernières années vient d’être rappelé par sa Cour pour occuper le poste de gouverneur, ou selon l’expression russe de curateur, du Grand-duc héréditaire, dont la majorité a été déclarée il y a peu de jours à Pétersbourg. La lettre, par laquelle on annonce à M. de Lieven sa nomination, est conçue dans les termes les plus flatteurs et les plus honorables.

Cette nouvelle a produit hier une assez vive sensation à la bourse de Londres, et quelques personnes ont voulu y voir la preuve d’une rupture prochaine entre la Russie et l’Angleterre ; on est déjà revenu aujourd’hui de cette crainte non fondée.

M. le prince de Lieven sera fort regretté en Angleterre ; il s’y était concilié l’estime de tous ceux qui pendant tant d’années ont eu occasion de reconnaitre l’élévation et la noblesse de son caractère.

Lord Palmerston, auquel j’ai parlé ce matin du projet qu’il a envoyé à M. Forster à Turin, et qui est relatif à l’accession de la Sardaigne à la convention sur la traite des noirs, m’a avoué que c’était par oubli que vous n’aviez pas reçu ce projet, et il m’a promis de réparer aussi promptement que possible cet oubli, en vous faisant remettre par lord Granville une copie du projet en question.

J’espère pouvoir vous adresser, par le prochain courrier, l’ordre du Conseil qui a levé l’embargo sur les navires hollandais en 1833.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement