Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE DE RIGNY

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

5 MAI 1834







N° 45

Londres, le 5 mai 1834

Monsieur le comte,

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 2 de ce mois.

M. van de Weyer m’avait communiqué la note par laquelle le cabinet de Bruxelles a prévenu le baron d’Arnim du général Goblet ; elle m’a paru, comme à vous, rédigée sur un ton très convenable à la circonstance.

En vous exprimant par ma dépêche N° 43 mon opinion sur les nouvelles propositions de l’Autriche et de la Prusse au sujet du Luxembourg, je n’avais entendu vous parler que de la division territoriale qui a été déterminée par le traité du 15 novembre, et sur laquelle il avait aussi été question de revenir.

Quant aux conséquences de ce traités sur les droits des agnats de la Maison de Nassau et de la Confédération germanique, il est clair que nous ne devons les admettre que dans les limites posées par la Conférence, pendant les négociations qui ont précédé sa séparation au mois d’août dernier ; limites qui n’ont point été repoussées alors par les plénipotentiaires néerlandais eux-mêmes. Nous ne devons plus consentir, comme vous le remarquez très bien, Monsieur le comte, à ce qu’aucune réserve ne soit insérée dans le traité définitif à intervenir ; et nous devons exiger que l’indemnité territoriale dans le Limbourg fasse partie de la Hollande. Voilà les droits que nous avons acquis par les dernières négociations et sur lesquels nous devons nous fonder pour empêcher que l’indemnité territoriale de la Hollande ne puisse servir d’indemnité, ni à la Confédération germanique, ni aux agnats de la Maison de Nassau, quoiqu’il ne paraisse pas que cette condition ressorte explicitement des termes du nouvel Art. III, paraphé au mois de juillet 1833.

Le point essentiel pour nous dans cette affaire est que la Confédération germanique ne vienne pas étendre ses limites jusque sur les rives de la Meuse, et faire enclaver la place de Maëstricht dans son territoire ; cela est évident et quelque puissent être à cet égard les intentions des trois cabinets du Nord et même celles de l’Angleterre, nous ne pouvons, nous ne devons jamais, dans mon opinion, signer aucune stipulation qui produirait ce résultat. Mais j’ai de la peine à me persuader que nous soyons dans le cas de soutenir une discussion à cet égard ; car il me parait que le gouvernement néerlandais ne peut pas consentir à ce que l’indemnité territoriale dans le Limbourg, qui, aux termes de l’Art. III, fera partie de la Hollande, soit attribuée en même temps comme indemnité aux agnats et à la Confédération. Une telle condition serait de nature à révolter la nation hollandaise.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement