Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

COMTE DE RIGNY

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

14 AVRIL 1834







N° 37

Londres, le 14 avril 1834

Monsieur le comte,

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 10 de ce mois sous le N° 29. J’ai communiqué à lord Palmerston la copie de la dépêche qui y était jointe et que vous avez adressée à M. de Latour-Maubourg à Bruxelles. Il pense et je partage son opinion à cet égard qu’il ne pourrait pas être convenable pour les gouvernements de France et d’Angleterre, que leurs agents à Bruxelles intervinssent d’une autre manière que par des communications directes avec le gouvernement belge, si de nouveaux troubles s’élevaient dans le pays.

Je crois que nous ferons bien d’éviter toute démarche qui plus tard pourrait faire peser sur nous une responsabilité quelconque ; l’opinion publique s’est généralement prononcée ici contre les excès commis à Bruxelles et on a blâmé très vivement la coupable négligence des autorités municipales de cette ville. Il est à craindre que ce fatal incident ne produise en Europe une impression fâcheuse pour le gouvernement belge ; c’est du moins ainsi que les ministres anglais l’envisagent.

Le prince de Lieven m’a donné lecture ce matin d’une dépêche qu’il venait de recevoir de Pétersbourg et dans laquelle le comte de Nesselrode lui annonce que le gouvernement impérial de Russie est complètement satisfait des explications qui lui ont été données par l’Angleterre et la France au sujet des affaires d’Orient. Le vice-chancelier exprime aussi le désir de voir livrés à l’oubli toutes les discussions qui se sont si malheureusement élevées sur cette question dans ces derniers mois, et donne l’assurance que l’empereur, son maître, ne veut point en garder le souvenir.

Agréez, Monsieur le comte, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement