Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

25 JANVIER 1834







N° 7

Londres, le 25 janvier 1834

Monsieur le duc,

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 23 de ce mois sous le N° 6.

Les ministres anglais partagent entièrement votre opinion sur les avances faites récemment au gouvernement du Roi par l’empereur Nicolas et par le cabinet de Saint-Pétersbourg. Ils pensent que les explications amicales données à M. Bligh, comme les prévenances faites récemment au maréchal Maison ne sont uniquement que des tentatives pour séparer les cabinets de Paris et de Londres. Le ministère anglais est fort aise de voir que nous ne donnons pas à ces démonstrations d’autre valeur que celle qu’elles ont réellement, et j’ai lieu de croire qu’on nous en tiendra compte dans l’occasion.

Les démarches du gouvernement russe à Stockholm, et les mesures de précaution qu’il a cru devoir prendre du côté de la Baltique indiquent des inquiétudes qu’on ne fera rien pour dissiper.

On a reçu à Londres des nouvelles de Madrid, qui sont d’accord avec celles que vous avez bien voulu me communiquer. Les dépêches de M. Villiers ne font aucune mention de la convocation prochaines des Cortès por estamentos, mais il parait probable cependant que cette mesure soit inévitable.

Lord Grey m’a parlé ce matin de M. Martinez de la Roza, comme de l’homme qui pourrait le mieux diriger les affaires d’Espagne. Il est personnellement connu de plusieurs membres du cabinet qui l’ont vu, soit en Espagne, soit en France, et les relations qu’il a eues avec eux, ainsi que sa vie passée, ne leur ont laissé qu’une bonne opinion de son caractère et de son talent.

Je vous remercie, Monsieur le duc, du mémoire que vous m’avez fait l’honneur de m’adresser sur la conspiration qui a éclaté dernièrement en Grèce. Il me sera utile quand nous serons appelés à nous occuper des affaires de ce pays, ce qui dans notre intérêt n’est pas pressant, mais ce qui sera sans doute le cas lors de l’arrivée de M. Trieoupis à Londres.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement