Optimisé pour
Espace de téléchargement








MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

23 SEPTEMBRE 1833







N° 173

Londres, le 23 septembre 1833

Monsieur le duc,

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire sous le N° 104.

Je dois avant de quitter Londres vous rendre compte d’un incident survenu dans les affaires de Belgique, qui, quoique sans importance dans mon opinion, indique cependant que le roi des Pays-Bas n’a pas renoncé à ses prétentions sur la Belgique.

Avant-hier pendant que je me trouvais à Windsor, avec tous les membres de la Conférence, le prince de Lieven excepté, les plénipotentiaires d’Autriche et de Prusse nous ont fait part, à lord Palmerston et à moi, d’une communication qu’ils avaient reçue la veille de trois Belges, M. le comte de Berlagmont de Liège, M. Metpenningen de Gand et M. le chevalier de ….. d’Anvers, ces trois messieurs se sont présentés, à ce qu’il parait, chez les plénipotentiaires d’Autriche, de Prusse et de Russie, en s’annonçant comme les émissaires d’un très grand nombre de Belges, qui ne pouvaient, ont-ils dit, supporter plus longtemps le joug du gouvernement actuel, ajoutant que le commerce et l’industrie étaient partout en souffrance. Ils ont dit ensuite qu’ils étaient chargés de s’informer si les plénipotentiaires des trois Cours consentiraient à recevoir des commissaires qui seraient envoyés près d’eux.

Il a paru, je ne sais trop pourquoi, aux plénipotentiaires d’Autriche, de Prusse et de Russie que cette communication devait donner lieu à une réunion de la Conférence ; mais, comme nous devions tenir à mettre immédiatement fin à toute cette affaire, lord Palmerston et moi n’avons pas voulu nous y refuser. Nous nous sommes en conséquence réunis ce soir au Foreign Office et après que les plénipotentiaires des trois Cours ont eu de nouveau fait le récit de ce qui s’était passé entre eux et les Belges, il a été facile de reconnaitre que la démarche dont il était question n’avait pas la moindre valeur, et que s’il fallait écouter tous les intrigants mécontents, qui, à la suite des révolutions viennent provoquer de nouveaux changements, on ne pourrait jamais parvenir à l’établissement d’un ordre de choses stables dans les pays soumis à des agitations politiques. MM. les plénipotentiaires des trois Cours, qui ont partagé cette opinion, se sont engagés à répondre aux députés belges que la Conférence ne pouvait sous aucun prétexte s’occuper de leur proposition ; qu’elle n’avait de rapport qu’avec les gouvernements et point avec les partis.

Tel vient d’être, Monsieur le duc, le résultat de cette nouvelle tentative orangiste, car il n’est douteux pour personne ici qu’elle n’ait été inspirée par le roi des Pays-Bas, ou par le prince d’Orange. Je compte toujours aller coucher à Douvres demain et m’embarquer après demain matin.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement