Optimisé pour
Espace de téléchargement







MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

1 JUILLET 1833







N° 133

Londres, le 1er juillet 1833

Monsieur le duc,

J’ai reçu la dépêche que vous avez bien voulu m’écrire sous le N° 74 et j’ai appris avec plaisir que les dernières nouvelles d’Odessa et de Pétersbourg confirmaient de plus en plus l’assurance du départ prochain des troupes russes de Constantinople.

J’ai l’honneur de vous transmettre une lettre de M. le marquis d’Eyragues qui renferme tout ce que nous savons de La Haye. Vous verrez que le roi des Pays-Bas s’est décidé à faire exécuter la convention du 21 mai, en ce qui concerne le pilotage de l’Escaut ; c’est une mesure importante parce qu’elle complète les avantages de cette convention pour la Belgique, et qu’elle nous laisse plus que jamais en position d’attendre patiemment qu’il plaise au roi Guillaume de conclure le traité définitif.

On compte toujours ici sur l’arrivée de M. Dedel dans le courant de cette semaine ; on croit que l’état de sa santé pourrait seul la retarder. Le prince Esterhazy est également attendu sous peu de jours.

Le maréchal Bourmon est arrivé à Londres il y a deux jours, accompagné, dit-on, d’un nombreux état-major. On lui suppose l’intention de s’embarquer pour Lisbonne avec toute sa suite ; il est probable que le ministère anglais cherchera à y mettre empêchement ; il est sans doute autorisé à le faire après la résolution récemment adoptée par la chambre des Communes au sujet du Portugal mais M. de Bourmon peut éviter toutes les entraves qu’on voudrait mettre à son embarquement, si, comme on le dit, il a fait l’achat d’un bateau à vapeur.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement