Optimisé pour
Espace de téléchargement






MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13




RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS










LETTRE

DU PRINCE DE TALLEYRAND

AU

DUC DE BROGLIE

MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

EN DATE DU

27 JUIN 1833







N° 132

Londres, le 27 juin 1833

Monsieur le duc,

J’ai reçu la dépêche que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire sous le N° 73.

J’ai fait part à lord Palmerston des renseignements contenus dans la lettre du consul de France à Odessa que vous avez bien voulu me transmettre. Lord Palmerston a reçu des informations absolument semblables du consul anglais, mais n’y attache aucune importance, attendu que les préparatifs qui se faisaient à Odessa, par suite d’anciens ordres de Pétersbourg, n’avaient pas pu être encore interrompus à l’époque où écrivaient ces deux agents puisqu’on n’y connaissait pas encore le résultat des négociations entre la Porte ottomane et le Pacha d’Egypte.

Lord Palmerston à des lettres de Lord Ponsomby du 1er juin qui lui confirment l’assurance que les troupes russes ne tarderont pas à évacuer Constantinople ; on n’élevait pas le moindre doute dans cette ville sur leur prochaine retraite.

On a reçu aujourd’hui des nouvelles de Porto ; l’expédition qui doit débarquer sur un des points de la côte de Portugal venait de se mettre à la voile ; elle est dirigée par le marquis de Palmella et les troupes seront commandées par le général Villa Flor. Cette entreprise n’a pu avoir lieu que sous la condition que le marquis de Palmella en serait le chef suprême ; c’est en lui seul qu’on place de la confiance. Le secret avait été fidèlement gardé, disait-on, sur le choix du point de débarquement. Il parait que le général Solignac revient en France.

Agréez, Monsieur le duc, l’assurance de ma haute considération.

Ch. Mau. TALLEYRAND.

******************************************


MAE - ARCHIVES DE NANTES - AMBASSADE DE LONDRES - SERIE K - CARTON 13










RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL / HOME PAGE
RETOUR AU CHAPITRE I : BIOGRAPHIE
RETOUR AU CHAPITRE II : ECRITS
RETOUR AU CHAPITRE III : TRAITES
RETOUR AU CHAPITRE IV : TEXTES, MEMOIRES ET OPINIONS
RETOUR AU CHAPITRE V : REPRESENTATIONS
RETOUR AU CHAPITRE VI : COLLECTION COMBALUZIER
RETOUR AU CHAPITRE VII : DOCUMENTS ET CARTES POSTALES
RETOUR AU CHAPITRE VIII : EVENEMENTS CONTEMPORAINS





© EX-LIBRIS réalisé pour ma collection par Nicolas COZON - Gravure au Burin sur Cuivre
Tirage réalisé par les Ateliers CAPPELLE à Sannois - Val d'Oise -
Remerciements à Hélène NUE




" Quaero, Colligo, Studeo "









Pierre COMBALUZIER - 64000 PAU - FRANCE - 1997
Membre fondateur
de l'Association " Les Amis de TALLEYRAND "




Optimisé pour
Espace de téléchargement